Lutte antiterroriste: Une formation au profit de 12 Etats africains  

Publié le : dimanche, 31 mars 2019 14:21   Lu : 28 fois
Lutte antiterroriste: Une formation au profit de 12 Etats africains   

ALGER- Une trentaine d’experts nationaux et internationaux participent à une formation avancée sur le renforcement des capacités de lutte contre le terrorisme à travers l’éducation, ouverte dimanche à Alger à l'initiative du Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (CAERT), en collaboration avec l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Organisée au siège du CAERT, cette formation, prévue du 31 mars au 4 avril 2019, regroupe des experts de 12 Etats de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, qui se pencheront sur l'échange d'informations autour des mutations du phénomène du terrorisme.

Parmi les représentants de pays africains ayant pris part à ce séminaire, figurent notamment ceux de la Tunisie, de la Libye, de l’Egypte, du Mali,du Tchad, du Niger, de la Mauritanie et du Burkina Faso aux côtés d’experts du CAERT, ainsi que des cadres de l’Unité de fusion et de liaison (UFL).

Intervenant à l’ouverture des travaux, en présence de diplomates accrédités à Alger, le directeur du CAERT, le colonel Larry Gbevlo-Lartey Esq, a indiqué que la session de formation, "la première du genre", a pour but de mettre à la disposition des participants, des informations sur "les récentes mutations de la menace terroriste, tant dans sa nature que dans ses différentes manifestations".

Il a souligné, également, que l’objectif de la coopération avec l'OTAN est de bénéficier de son expertise dans le domaine de la lutte antiterroriste ciblant particulièrement la jeunesse à travers l’éducation et la formation de façon à la partager avec les experts des pays africains.

Au cours de cycle de formation prévu sur cinq jours, les formateurs de l’OTAN vont présenter les différents outils théoriques et pratiques utiles au renforcement de la lutte contre le terrorisme. Des cas vécus seront également enseignés pour permettre aux participants de bénéficier des différentes expériences et d’être en mesure de les adapter à leurs contextes nationaux, a indiqué le directeur du CAERT.

De son côté, le représentant du ministère des Affaires étrangères, Hamid Boukrif, a soutenu que cette formation est "très importante" et permettra aux participants de profiter de "l’expertise de l’OTAN dans le domaine de la lutte antiterroriste".

"Nous avons les mêmes défis en matière de sécurité. Les organisations terroristes disposent toujours de nouvelles capacités de nuisance, qui imposent aux Etats africains de renforcer leurs politiques de lutte et de s’adapter rapidement à ces situations ", a souligné M. Boukrif mettant en exergue, dans ce contexte, la nécessité de réfléchir à une plateforme pour impliquer la jeunesse dans le processus de la lutte contre le discours de la haine et de radicalisation exploités par les groupes de terroristes.

Pour sa part, la responsable de l’OTAN chargée de la section de la lutte contre le terrorisme et des nouveaux défis de sécurité, Elena Beganu, s’est félicitée de l’expérience de coopération établie entre l’Union africaine et l’Organisation atlantique dans les domaines de la formation et de l’enseignement visant à renforcer les capacités des Etats africains en matière de lutte contre le phénomène du terrorisme.

Elle a estimé, en outre, que "cette formation pilote permettra de mieux répondre aux attentes des Etats africains, et ce, pour l’intérêt de tous".

Cette initiative s’inscrit, a-t-elle ajouté, dans le cadre de la mise en œuvre d’un accord de partenariat et d’entente entre l’UA et l’OTAN, signé il y a quelques années.     A ce titre, le CAERT avait demandé à l’OTAN la possibilité d’organiser ce type de formation pour renforcer les capacités de lutte contre le terrorisme, basées notamment sur les évolutions de ce fléau pour mieux répondre aux besoins des pays africains en matière de prévention.

Notons que le CAERT, organe de l’UA dont le siège se trouve à Alger, œuvre dans le cadre de la coordination des efforts interafricains pour faire face à la menace terroriste.

Lutte antiterroriste: Une formation au profit de 12 Etats africains  
  Publié le : dimanche, 31 mars 2019 14:21     Catégorie : Algérie     Lu : 28 foi (s)   Partagez