Algérie-Espagne : signature d'un mémorandum d'entente dans le domaine judiciaire

Publié le : mercredi, 06 mars 2019 15:55   Lu : 130 fois
Algérie-Espagne : signature d'un mémorandum d'entente dans le domaine judiciaire

ALGER - L'Algérie et l'Espagne ont signé, mercredi, un mémorandum d'entente dans le domaine judiciaire, pour parachever le cadre conventionnel liant les deux pays dans les domaines civil, commercial et pénal ainsi qu'en matière d'extradition des criminels.

Signé par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh et son homologue espagnole, Dolores Delgado, ce mémorandum permettra d'établir une coopération dans le domaine de la formation de base des magistrats et des personnels du secteur de la Justice. Ce nouveau mécanisme a pour objectif l'échange des connaissances et expertises dans les domaines juridique et judiciaire, au mieux des intérêts des deux pays.

M. Louh qualifie cet accord de "pas supplémentaire dans le processus de renforcement et d'approfondissement des relations entre l'Algérie et l'Espagne", soulignant que les deux pays "sont des alliés et partenaires stratégiques sur les plans politique et économique, et sont liés par des relations multiformes dans divers domaines d'intérêt commun".

Le ministre a rappelé les relations établies entre l'Algérie et l'Espagne dans sa dimension humanitaire commune, ayant consacré des liens d'amitié "privilégiés".

M. Louh a mis l'accent sur l'impératif de renforcer cette coopération, au regard des défis communs qui se posent dans la région et d'"unifier les vues pour y faire face", et à leur tête le crime organisé transfrontalier dont le fléau du terrorisme devenu "l'une des principales menaces pour la démocratie".

Ce mémorandum "traduit l'intérêt accordé aux ressources humaines qui sont au cœur des réformes initiées dans le secteur de la Justice en Algérie, à travers la réunion de tous les moyens et de toutes les conditions nécessaires en vue d'assurer une meilleure formation aux  personnels" de la justice, a fait savoir le ministre.


Lire aussi: 2 conventions et 2 protocoles de protection contre les crimes transfrontaliers


Passant en revue les grandes lignes de ces réformes et leurs objectifs, M. Louh a noté que la coopération institutionnelle algéro-espagnole était le résultat de plusieurs opérations initiées dans ce sens, en dépit de

l'absence d'un cadre juridique relatif à la coopération en matière de formation.

Il a saisi cette occasion pour présenter ses remerciements à l'Espagne pour la satisfaction des demandes formulées à cet effet,   rappelant que "plusieurs magistrats avaient bénéficié de sessions de formation à Alger ou à Madrid, encadrées par des experts espagnols".

Pour sa part, la ministre espagnole de la Justice s'est félicité de la qualité des relations liant l'Algérie et l'Espagne qui pourraient être plus approfondies dans les domaines juridique et judiciaire", soulignant la volonté de l'Espagne d'"aller de l'avant dans cette coopération bilatérale".

Elle a également déclaré avoir abordé avec M. Louh plusieurs questions d'intérêt commun, à l'instar de la lutte antiterroriste, le crime transcontinental, l'extrémisme, la drogue, la corruption, le blanchiment d'argent et autres, insistant sur "la nécessité de réaliser un équilibre entre les exigences de lutte contre ces fléaux et le respect des droits individuels et les droits de l'Homme".

Algérie-Espagne : signature d'un mémorandum d'entente dans le domaine judiciaire
  Publié le : mercredi, 06 mars 2019 15:55     Catégorie : Algérie     Lu : 130 foi (s)   Partagez