Ligue Arabe/UE: pour une coopération respectant les prérogatives nationales et souveraines

Publié le : lundi, 25 février 2019 15:40   Lu : 0 fois
Ligue Arabe/UE: pour une coopération respectant les prérogatives nationales et souveraines

CHARM EL CHEIKH (Egypte) - Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah a plaidé, lundi à Charm el Cheikh (Egypte), pour "une approche globale de coopération arabo-européenne qui tienne compte du respect des prérogatives nationales et souveraines".

Intervenant au deuxième et dernier jour des travaux du 1er sommet Ligue arabe/UE, auquel il prend part en sa qualité de représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, M. Bensalah a indiqué que les différentes préoccupations inhérentes à la coopération arabo-européenne et ses perspectives futures "doivent s'inscrire dans le cadre d'une approche globale qui tienne compte du respect des prérogatives nationales et souveraines, sur la base des principes régissant les relations internationales fondées sur le respect mutuel et la non-ingérence dans les affaires internes des pays".

Il a également salué "la forte dynamique insufflée au processus de coopération entre les pays arabes et européens en peu de temps, couronnée aujourd'hui par la tenue de ce 1er sommet Ligue arabe/UE", estimant qu'"il est désormais nécessaire, voire vital pour nous tous, en tant que partenaires dans le cadre institutionnel de coopération arabo-européenne, d'accorder davantage d'importance et de conférer plus d'efficacité aux structures institutionnelles de coopération arabo-européenne, à l'instar des groupes de travail sur le dialogue stratégique, notamment en matière de gestion et de lutte contre les conflits et contre le terrorisme et l'interdiction de la prolifération des armes, en sus de l'unification des efforts et des visions dans la lutte contre le terrorisme transfrontalier et l'extrémisme violent et le traitement de la crise migratoire sous ses différents aspects".


Lire aussi: Sommet Ligue arabe-UE: les défis actuels et la stabilité dans la région à l'ordre du jour


A cet effet, M. Bensalah a exprimé "la pleine disponibilité de l'Algérie à contribuer à la promotion et au renforcement du partenariat arabo-européen dans divers domaines, en s'appuyant sur une vision basée sur l'exploitation de toutes les opportunités offertes aux deux parties, et tous les moyens de coopération disponibles, et partant concourir à l'élargissement des domaines de coopération, en œuvrant, sans cesse, à sa promotion".

M. Bensalah a souligné, en outre, "tout l'intérêt accordé par l'Algérie à ce cadre idoine de coopération depuis son lancement, et ses efforts au double plan bilatéral et multilatéral pour la hisser au plus haut niveau, notamment à la lumière de la convergence de vues encourageante sur certaines questions d'intérêt commun".

"Les intérêts stratégiques entre le Monde Arabe et l'Europe nous incitent à accorder la priorité à la promotion de cette coopération au plus  haut niveau, en vue de relever les défis communs notamment au regard des développements survenus dans un contexte sensible pour nos pays et peuples marqué par la prolifération des crises, des foyers de tension et des facteurs d'instabilité".

 

L'efficacité de l'approche algérienne dans la résolution des crises démontrée

 

Evoquant ces crises, le président de la chambre haute du Parlement, a rappelé que "l'Algérie n'a eu de cesse d'appeler à la poursuite des efforts internationaux pour parvenir à une solution durable, équitable et globale pour la Question palestinienne, à la faveur de l'application des résolutions du Conseil de sécurité et de la légalité internationale qui établissent le droit du peuple palestinien à un Etat indépendant aux frontières de 1967, avec El-Qods pour capitale.

M. Bensalah a réitéré l'appel de l'Algérie à "l'adoption de son approche dont l'efficacité dans le règlement des crises qui secouent la région arabe a été démontrée au cours du temps et à travers les événements", en rejetant toute ingérence dans les affaires internes des pays et en prenant les solutions pacifiques dans le cadre du dialogue inclusif et de la réconciliation nationale".

Il a indiqué, à ce propos, que "l'Algérie qui a déjà mis en garde contre les conséquences de la crise libyenne sur la stabilité et la sécurité de la région, appelle constamment les parties libyennes à faire prévaloir l'intérêt du pays sur toute autre considération et à faire les concessions nécessaires pour aboutir à une solution politique consensuelle, dans le cadre des efforts de l'ONU et préserver l'unité, l'intégrité, la stabilité et la souveraineté de la Libye".

Evoquant la crise syrienne, le président du Conseil de la Nation a mis en avant "la position de l'Algérie soutenant les efforts internationaux dont ceux de l'émissaire onusien visant le respect de l'accord de cessation des hostilités en Syrie", tout en appelant toutes les parties à adhérer  à la dynamique positive tendant à trouver une solution politique à la crise".


Lire aussi: Consensus entre l'UE et la Ligue arabe sur le processus de paix au Moyen-Orient


L'Algérie est profondément convaincue "des capacités du peuple syrien frère à faire prévaloir son intérêt suprême et à instaurer une réconciliation nationale globale à même d'assurer une sortie de crise à la Syrie", a-t-il soutenu.

Concernant la question du Yémen, le président de la chambre haute du parlement a rappelé "le soutien de l'Algérie au dialogue entre les antagonistes yéménites, sous les auspices des Nations Unies, pour la préservation de l'unité du peuple yéménite, de sa souveraineté et son intégrité territoriale".

Par ailleurs, M. Bensalah a évoqué "les phénomènes du terrorisme et de l'extrémisme violent et leurs liens avec le crime transfrontalier organisé, multipliant ainsi les menaces induites par le retour des combattants terroristes étrangers, en raison de l'instabilité résultant des troubles  et crises prévalant dans la région. Dans ce sens, il a appelé à l'intensification des efforts communs, bilatéraux et multilatéraux pour faire face à ces menaces, selon une approche globale et conforme à la légalité  internationale".

Le représentant du président de la République a exprimé le souhait de l'Algérie de voir ce sommet aboutir à "une vision stratégique et intégrée englobant les différents domaines de coopération politique, sécuritaire, économique, sociale, culturelle et scientifique, qui soit à la hauteur de la profondeur des liens historiques et du poids du patrimoine humanitaire et civilisationnel commun, en vue de relever tous les défis, de remporter le pari de l'édification et du développement et d'assurer la sécurité et la stabilité du marché pétrolier, outre la coopération pour être au diapason des changements technologiques et scientifiques et la préservation des droits et de la sécurité des communautés arabes établies en Europe".

Il a appelé, par ailleurs, à "un partenariat efficace face aux foyers de tensions et sources de danger pour les pays arabes et européens et à la réalisation de la sécurité régionale à même de contribuer au renforcement de la sécurité et de la paix internationales".

Ligue Arabe/UE: pour une coopération respectant les prérogatives nationales et souveraines
  Publié le : lundi, 25 février 2019 15:40     Catégorie : Algérie     Lu : 0 foi (s)   Partagez