Alger et Séoul conviennent d'intensifier leur coopération bilatérale

Publié le : mardi, 18 décembre 2018 16:26
Alger et Séoul conviennent d'intensifier leur coopération bilatérale
Photo APS

ALGER - L'Algérie et la Corée du Sud ont convenu d'intensifier leurs relations de coopération et de donner plus de consistance à leur partenariat stratégique, à la faveur de la visite officielle du Premier ministre sud-coréen, Lee Nak-Yon.

Pas moins de cinq mémorandums d'entente ont été signés lors de cette visite en présence du Premier ministre Ahmed Ouyahia et de son homologue sud-coréen. Ils concernent la coopération dans le domaine de la protection de l'environnement et du développement durable ainsi que de la modernisation du secteur des douanes.

Des mémorandums d'entente ont été également signés entre l'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) et l'Agence coréenne du renforcement du commerce et de l'investissement, entre l'Organisme algérien d'accréditation (ALGERAC) et les laboratoires coréens de conformité et entre le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER) et l'Institut coréen des technologies électroniques.


Lire aussi: Algérie-Corée du Sud: signature de 5 mémorandums d'entente dans plusieurs domaines


 

La visite du Premier ministre sud-coréen a été marquée aussi par la tenue lundi de la 5ème édition du Forum d'affaires algéro-sud-coréen, qui a constitué une occasion pour Alger et Séoul de réitérer leur volonté de renforcer leur coopération économique et de la hisser au niveau de leur partenariat stratégique.

En marge du forum d'affaires, un pacte d'association a été signé entre l'entreprise algérienne privée Global Group et le groupe sud-coréen Hyundai Motor Company pour la réalisation d'une usine de construction de camions et de bus à Batna.

Ce pacte d'association, qui porte sur un investissement de plus de 100 millions de dollars, prévoit de créer au moins 5.000 emplois directs et indirects et d'atteindre un taux intégration national d'environ 40% au démarrage du projet pour atteindre une fourchette oscillant entre 50 et 60% au cours des deux à trois années suivantes.

Selon les prévisions, les deux associés ambitionnent de produire "au plus vite" près de 40.000 unités de camions et bus par an.

Le géant sud-coréen Hyundai est déjà implanté sur le marché algérien, notamment dans le domaine du montage de véhicules légers.

 

L'Algérie une "porte" vers l'Afrique pour la Corée du Sud

 

Dans son allocution prononcée lors de ce forum d'affaires, M. Ouyahia s'est réjoui de l'orientation prise par le partenariat entre les deux pays ces dernières années, qui s'est étendu, d'abord, à l'électronique et, ensuite, à l'industrie automobile, souhaitant que cette nouvelle orientation se poursuive et se renforce au bénéfice des deux parties dans tous les secteurs.


Lire aussi: Forum d’affaires algéro-sud coréen: une volonté commune de renforcer la coopération bilatérale


Mettant en avant l'emplacement stratégique de l'Algérie, M. Ouyahia a affirmé qu'elle est mesure de constituer pour les entreprises coréennes une "porte" vers l'Afrique, l'Union européenne et le monde arabe, tout en faisant part des multiples avantages accordés aux investisseurs étrangers.

Le Premier ministre a mis en exergue, à cet égard, le cadre juridique relatif aux investissements en Algérie qui offre des avantages importants comme l'exonération fiscale sur une longue durée et l'exonération de taxes douanières lorsqu'il s’agit de projets d'investissements dans le cadre du partenariat.

Lire aussi: Pour sa part, le Premier ministre sud-coréen, Lee Nak-Yon, a observé que l'Algérie était un des deux Etats d'Afrique avec lequel la République de Corée avait signé un accord de partenariat stratégique, tout en admettant que les deux pays n'ont pas échangé suffisamment pour être à la hauteur de leur partenariat stratégique.

Il a ajouté qu'il reste un grand nombre de secteurs où les deux pays peuvent et doivent coopérer, proposant, à cet égard, le renforcement de la coopération bilatérale dans l'industrie manufacturière qui, a-t-il rappelé, avait permis à son pays de sortir du sous-développement.

Lee Nak-Yon a annoncé la tenue en 2019 de la réunion du Comité mixte algéro-sud-coréen dont la dernière rencontre remonte à 2007. "Cette rencontre sera une occasion importante pour passer à l'examen de la coopération en cours et relever ensemble de nouveaux défis", a-t-il noté, appelant à une intensification des relations entre les deux pays.


Lire aussi: Ouyahia appelle à un renforcement des investissements sud-coréens en Algérie


La Corée du Sud est l'un des principaux partenaires commerciaux de l'Algérie avec près de 2,3 milliards de dollars d'échanges en 2017, dont près de 700 millions de dollars d'exportations algériennes et 1,6 milliard de dollars d'importations.

Durant le premier semestre 2018, les importations algériennes de la Corée s'élevaient à 609 millions de dollars, alors que ses exportations vers ce pays étaient de 474 millions de dollars.

Le Premier ministre sud-coréen, Lee Nak-Yon, a entamé dimanche une visite officielle de trois jours en Algérie s'inscrivant dans le cadre du renforcement des relations d'amitié et de coopération entre l'Algérie et la République de Corée, liée par une Déclaration de partenariat stratégique signée en 2006 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et son homologue sud-coréen.

La visite de M. Nak-Yeon a été consacrée à l'examen des relations bilatérales et des voies et moyens de raffermir davantage le partenariat bilatéral.

La visite a donné lieu aussi à un échange de vues sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun.

 

Alger et Séoul conviennent d'intensifier leur coopération bilatérale
  Publié le : mardi, 18 décembre 2018 16:26     Catégorie : Algérie     Lu : 50 foi (s)   Partagez