Améliorer la relation entre l'Administration et le citoyen, une priorité pour les pouvoirs publics

Publié le : lundi, 17 décembre 2018 12:08   Lu : 50 fois
Améliorer la relation entre l'Administration et le citoyen, une priorité pour les pouvoirs publics
Photo APS

ALGER - Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé, dimanche à Alger, que l'amélioration de la relation entre l'Administration et le citoyen était "un axe prioritaire" pour les pouvoirs publics afin de promouvoir les prestations et concrétiser la e-administration.

L'amélioration de la relation entre l'Administration et le citoyen est un axe prioritaire pour les pouvoirs publics, notamment  depuis le lancement de la e-administration, a indiqué M. Bedoui à l'ouverture de la rencontre nationale sur "la qualité du Service public", organisé par l'Observatoire national du Service public (ONSP) en présence du ministre du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale et la présidente du Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH), Fafa Benzerrouki.


Lire aussi: Numérisation de l'administration: l'année 2019 connaitra une interconnexion "approfondie"


Soulignant que "le plus grand effort" à été la numérisation des principaux documents administratifs et la simplification des procédures administrative afin d'atténuer la bureaucratie et améliorer la relation avec le citoyen, le ministre a estimé que la numérisation a franchi "un grand parcours" ayant permis au pays de "dépasser la fracture numérique".

Pour M. Bedoui, le remarquable progrès enregistré par certains secteurs "a créé un nouvelle dynamique qui permet d'atteindre les objectifs du Plan d'action du Gouvernement pour concrétiser le programme du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika".

Dans ce contexte, le ministre a fait état, dans le cadre de l'amélioration des services publics, de "la formation de 17.771 élus et 84.000 cadres ainsi que l'élaboration de 4 projets de loi, dont le Code des Collectivités locales, la numérisation de 101 millions actes d'état civil et la modernisation de la gestion des ressources humaines et financières".

En matière de documents biométriques, le ministre a rappelé la production de plus de 13 millions passeports, de plus de 12 millions de cartes d'identité et de 9380 permis de conduire, ainsi que la prochaine entrée en vigueur de la carte biométrique d'immatriculation de véhicules.

Estimant que "la promotion des actions de l'Administration ne peut se concrétiser que si le citoyen était au coeur de ses  préoccupations et son objectif escompté", M. Bedoui a rappelé l'organisation, lors de la dernière rencontre Gouvernement-walis, de deux ateliers sur "la qualité et la viabilité, en tant que défis pour le Service public" et sur "la numérisation".

Il a fait savoir, à ce propos, que les travaux avaient été sanctionné de plusieurs importantes recommandations visant la réhabilitation du Service public et la modernisation et l'amélioration de la qualité de ses prestations", notamment en termes de "proximité", précisant que "des mécanismes sont en cours de mise en place afin de concrétiser sur terrain de ces recommandations suivant à un plan d'action bien structuré".


Lire aussi: Lancement prochain d'une "administration virtuelle" offrant des services 24/24h


Estimant nécessaire d'évaluer et de parfaire les mesures appliquée pour un service public de qualité, le ministre a évoqué la "réforme globale" engagée par son secteur dans plusieurs domaines inhérents à "la gouvernance", en matière de consolidation de la décentralisation et de déconcentration et d'élaboration des grands textes de réforme des Collectivités territoriales ainsi qu'en matière de finance locale, de soutien financier et de réorganisation des Fonds de solidarité et de garantie. Il a cité, en outre, les mesures d'accompagnement relatives à "l'actualisation" du budget local et les actions de formation dans une perspective globale de réforme de l'Administration publique.

Qualifiant ces réalisations de "fierté", M. Bedoui a mis en avant l'importance de leur préservation et valorisation, car, a-t-il dit, elles constituent "un jalon essentiel" et exigent un développement constant.

Il s'agit également d'une "solide plateforme" pour passer à une nouvelle étape qualitative et pour impulser l'efficacité au fonctionnement et à l'organisation des services publics, a-t-il ajouté.

Le ministre a expliqué que cette nouvelle étape implique "le soutien de la stratégie d'extension quantitative et qualitative et la création d'un environnement numérique innovant, intégrant les dimensions relatives à la gouvernance des administrations publiques et la diversification des prestations à même de hisser la qualité de la relation avec le citoyen et avec tous les partenaires", dans le cadre d'une gouvernance, "requérant l'exploitation de tous ces acquis", de qualité et l'augmentation de l'efficacité des outils de planification stratégique et opérationnelle, d'où la nécessite "d'un nouveau plan d'action fixant de nouveaux objectifs pour valoriser les ressources acquises".

Les réalisations accomplies poussent à l'optimisme et exigent la mobilisation des volontés afin d'accéder à la e-administration et parvenir, avec l'adhésion de tous les acteurs, à une gouvernance efficace accélérant le passage à l'économie numérique et du savoir, a ajouté le ministre.

En fin, le ministre a exhorté les participants, représentants différents ministères et institutions nationales, à procéder à un état des lieux en relevant les lacunes et en proposant des mesures et de nouveaux plans pour faire face aux défis de servir le citoyen et  l'économie.

Améliorer la relation entre l'Administration et le citoyen, une priorité pour les pouvoirs publics
  Publié le : lundi, 17 décembre 2018 12:08     Catégorie : Algérie     Lu : 50 foi (s)   Partagez