Forum sur la gouvernance: appel à la promotion de l'ENA en un pôle de gouvernance

Publié le : jeudi, 06 décembre 2018 11:29
Forum sur la gouvernance: appel à la promotion de l'ENA en un pôle de gouvernance
Photo APS

ALGER - Les participants au forum international sur "le renforcement des capacités de gouvernance", dont les travaux ont pris fin mercredi à Alger, ont appelé à promouvoir l'Ecole nationale d'administration (ENA) en "un pôle de gouvernance".

Dans les recommandations issues des trois ateliers animés deux jours durant au Centre international des conférences (CIC) Abdelatif Rahal, les experts nationaux et étrangers ont proposé la révision du statut de l'ENA à travers sa promotion en un pôle de gouvernance, tout en renforçant les périodes de stage et en créant des laboratoires de recherche dans les domaines de la gouvernance pour tirer profit de l'expérience chinoise "pionnière".

La révision du statut comprend également l'insertion de la fonction de la recherche scientifique pour aider à la prise de décisions stratégiques et former des équipes de recherche spécialisées, tout en encourageant la création, l'encadrement juridique et l'intégration de groupes de réflexion dans le système national de gouvernance.


Lire aussi: Gouvernance: renforcer les capacités des Ecoles à produire une ressource humaine qualifiée


Les participants à l'atelier consacré à l'amélioration des structures publiques ont proposé la mise en place d'un système d'autoévaluation et d'évaluation externe des écoles d'administration et de gouvernance pour évaluer leur efficacité ainsi que la mise en place d'un système de concurrence entre ces différentes écoles.

Les experts ont mis l'accent, en outre, sur la nécessité de revoir les programmes de formation et de les adapter aux derniers développements, de développer les moyens de la recherche scientifique pour être conformes aux besoins de la société, d'établir une coopération et un partenariat aux plans interne et externe entre les écoles et les administrations publiques et d'établir des contrats de performance entre les institutions et les secteurs employeurs.

Les experts participant à l'atelier consacré à la coopération internationale en matière de gouvernance, ont recommandé, pour leur part, l'intensification et l'élargissement des domaines de coopération entre le ministère de l’Intérieur, les établissements de formation et les universités spécialisées en Chine, via le recours à une approche évaluative pour l’ensemble des programmes de coopération internationale en matière de gouvernance.

Les participants ont mis en relief l’impératif recours aux TIC en matière de gouvernance, tout en assurant le développement des capacités humaines en matière de numérisation.


Lire aussi: Nécessité de fonder la bonne gouvernance sur une action publique de qualité


Les experts ont plaidé pour des actions au sein des institutions internationales et des instances onusiennes en matière de gouvernance dans le but de faciliter l’opération d’échange d’expertises, promouvoir la coopération internationale en matière de E-gouvernance et d’accélérer la concrétisation du programme gouvernemental relatif à l’E-administration qui connaît «  un progrès notable ».

Les participants ont proposé la création d’une plateforme numérique nationale dédiée aux programmes et projets de coopération internationale en matière de gouvernance, afin qu’elle puisse constituer un espace d’échange et de partage d’informations et d’expertises, entre les responsables en charge, les acteurs engagés en son sein, l’université, les centres de recherches et les acteurs institutionnels.

 

Gestion des ressources humaines: appel pour la création d'une instance nationale de concertation intersectorielle

 

Les participants ayant pris part aux travaux de l’atelier dédié à l’examen des orientations mondiales sur le renforcement des capacités en matière de gouvernance, ont mis en avant, de leur côté, l'impérative unification des visions stratégiques pour la formation en gouvernance, tout en prenant en considération le référentiel national et l’approche de décentralisation au mieux du développement local et en réponse aux aspirations des citoyens.

Dans ce sens, l’implication des différents acteurs locaux dans l’élaboration des programmes de formation continue au sein des établissements de formation publics et privés spécialisés en la matière, s’avère indispensable.

Pour ce faire, il a été proposé la création d’une instance nationale de renforcement de la coordination et la concertation entre les différents secteurs, une instance qui sera consacrée aux politiques de gestion et valorisation des ressources humaines. L’idée de faire de l’observatoire national du service public (ONSP) un espace pour développer les pratiques et les normes relatives à la qualité et au professionnalisme en matière de formation à la gouvernance a été, en outre, recommandée.


Lire aussi: Des mécanismes mis en place pour la promotion de la bonne gouvernance


Les experts ont appelé, en outre, à la mise en place d'une stratégie intégrée et bien définie pour formation qualifiante en matière de gouvernance, une formation basée sur les expériences des Etats et les orientations mondiales en la matière.

L’impératif renforcement des capacités des cadres proposés aux postes de responsabilité a été également mis en avant lors de ces travaux qui ont prôné, également, l’adoption de normes qualitatives dans la sélection et le choix des cadres, des paramètres fondés sur des principes scientifiques liés aux qualifications pédagogiques, aux compétences professionnelles et aux aptitudes personnelles.

Pour rappel, le forum international sur "Le renforcement des capacités de gouvernance", organisé par le ministère de l’Intérieur et la CNAG a été sanctionné, hier mardi, par la signature d’un Mémorandum d’entente entre les deux partie en vue de promouvoir la coopération bilatérale en matière de gouvernance.

Forum sur la gouvernance: appel à la promotion de l'ENA en un pôle de gouvernance
  Publié le : jeudi, 06 décembre 2018 11:29     Catégorie : Algérie     Lu : 27 foi (s)   Partagez