Stratégie nationale pour la prise en charge des questions liées à la famille et à la femme en 2019

Publié le : lundi, 26 novembre 2018 11:56
Stratégie nationale pour la prise en charge des questions liées à la famille et à la femme en 2019
Photo APS

ALGER - La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia a annoncé, dimanche à Alger, un projet relatif à l'élaboration d'une stratégie nationale pour la prise en charge des questions liées à la famille et à la femme en 2019, laquelle repose sur des axes de prévention et des mécanismes de protection et de prise en charge.

Intervenant lors des travaux de la rencontre organisée à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Mme Eddalia a indiqué que le ministère œuvrait en coordination avec le Conseil national de la famille pour l'élaboration d'une stratégie nationale ayant pour objectif la prise en charge des questions liées à la famille et à la femme en 2019, laquelle est fondée essentiellement sur des axes de prévention et des mécanismes de protection et de prise en charge.


Lire aussi: Lutte contre la violence faite aux femmes : L'ONU salue les "avancées" de l'Algérie


Elle a souligné, dans ce sens, que son département avait conclu une convention avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique relative à l'exploitation de quelques études et recherches sur les différentes questions liées à la société qui prennent en considération le patrimoine traditionnel et culturel afin de les utiliser comme référence pour l'élaboration de programmes relatifs aux questions sociales.

Rappelant à cette occasion l'arsenal juridique qui inclut "des peines sévères" contre les personnes à l’origine de toutes les formes de violence, Mme Eddalia a fait état des mécanismes de protection, d'accompagnement et de prise en charge de victimes de violence et ce dans le cadre des politiques adoptées en vue de lutter contre ce fléau, outre un programme de sensibilisation dans ce domaine, soulignant l'importance du signalement.

Elle a affirmé que durant le premier semestre DE 2018, 7.156 femmes en détresse et 1.128 femmes violentées ont été prises en charge par le secteur, ajoutant que "les espaces de conciliation familiale qui œuvrent à la médiation pour consolider les liens familiaux, ont accueilli, durant le premier semestre de l'année, 30.672 familles, dont 1.719 familles ont bénéficié de mécanismes d'accompagnement familial".


Lire aussi: Violence faite aux femmes: 7061 cas enregistrés durant les 9 premiers mois de 2018


Les centres d'accueil des femmes violentées, ou en détresse œuvrent à la réintégration de ces femmes dans la société à travers la consolidation de leurs capacités par la formation et leur sensibilisation quant à leur droits fondamentaux en lesidant à s'intégrer à la vie socioéconomique à travers les programmes d'intégration et d'emploi de l'Etat, notamment les dispositifs de l'Agence de développement social.

La ministre a fait savoir, à ce propos, que dans le cadre de la prise en charge de cette catégorie, plus de 200 femmes violentées ont bénéficié de micro-crédits pour la création de micro-projets à travers l’Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem).

Lors de cette rencontre, les lauréates des meilleurs œuvres, au titre de la 4e édition du Prix national de lutte contre la violence à l’égard des femmes, ont été honorées. Trois associations ont remporté ces prix lors de cette rencontre qui a vu la remise de présents à d'autres associations.

Stratégie nationale pour la prise en charge des questions liées à la famille et à la femme en 2019
  Publié le : lundi, 26 novembre 2018 11:56     Catégorie : Algérie     Lu : 36 foi (s)   Partagez