Appel à conjuguer les efforts pour l'éradication du terrorisme et le tarissement de ses sources

Publié le : jeudi, 22 novembre 2018 19:08
Appel à conjuguer les efforts pour l'éradication du terrorisme et le tarissement de ses sources
Photo APS

ALGER - Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh a appelé, depuis Khartoum, à la conjugaison des efforts pour l'éradication du phénomène du terrorisme et le tarissement de ses sources, mettant en avant l'approche algérienne basée sur la coercition et la prévention, a indiqué, jeudi, un communiqué du ministère.

Intervenant lors des travaux de la 34ème session du Conseils des ministres arabes de la Justice à Khartoum, M. Louh a mis en garde contre "les défis auxquels fait face le monde arabe conséquemment aux menaces de la monté du terrorisme et de l'extrémisme", appelant à "la conjugaison des efforts pour l'éradication de ce phénomène et le tarissement de ses sources".


Lire aussi: L'Algérie maintient un haut niveau de vigilance dans la lutte anti-terroriste


A cette occasion, le ministre a mis en avant l'approche algérienne en matière de lutte antiterroriste basée sur "la prévention et la coercition, tout en focalisant sur le traitement des facteurs intellectuels et matériels sous tendant le terrorisme, dont le paiement de la rançon, un acte criminalisé en Algérie, a-t-il soutenu.

A ce propos, M. Louh a estimé que la criminalisation du paiement de rançon aux terroristes inscrite à l'ordre du jour de cette session était "une consécration des résolutions du Conseil de sécurité et de la Ligue des pays arabes".

Evoquant, par ailleurs, la question de la paix et la sécurité dans un monde arabe, confronté à des bouleversements et à des dépassements résultant d'un ordre mondial qui fait fi de la légalité internationale et du non respect des bases et principes constituant le socle même de l'Organisation des Nations Unies, M. Louh a déploré profondément les répercussions de cette situation sur le processus d'édification de l'Etat de droit.


Lire aussi: L'Algérie, pays de "paix et de stabilité" dans la région (OIAC)


Par ailleurs, M. Louh a rappelé les principales étapes franchies par l'Algérie en matière de réforme de la justice et d'indépendance du pouvoir judiciaire, sous l'égide du président de la République Abdelaziz Bouteflika, soulignant les axes retenus, particulièrement le développement des capacités humaines et structurels et l'adaptation du système législatif aux données socio-économiques notamment après la reprise du processus du développement national et la mise en oeuvre des mesures relatives à la Réconciliation nationale.

Le ministre a rappelé également l'adaptation du système législatif aux normes internationales après la ratification par l'Algérie de plusieurs conventions et instruments, notamment en matière de droits de l'homme, de la lutte contre les différentes formes de criminalité et d'humanisation des peines, a indiqué le ministre.

Il a rappelé en outre que les réformes englobent également la modernisation du secteur à travers l'introduction des nouvelles  technologies de l'information et de la communication et la généralisation des moyens électroniques dans l'acte judiciaire, la gestion administrative et la prestation de services à distance.

Appel à conjuguer les efforts pour l'éradication du terrorisme et le tarissement de ses sources
  Publié le : jeudi, 22 novembre 2018 19:08     Catégorie : Algérie     Lu : 10 foi (s)   Partagez