Nécessaire révision du guide adopté pour l'évaluation des sujets des examens nationaux

Publié le : mardi, 16 octobre 2018 10:39   Lu : 34 fois
Nécessaire révision du guide adopté pour l'évaluation des sujets des examens nationaux

ALGER - La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit a appelé, lundi à Alger à la nécessité d'introduire des modifications au guide adopté pour l'évaluation des sujets des examens nationaux de sorte à permettre l'amélioration de la qualité des sujets proposés dans lesexamens nationaux à venir dont le baccalauréat.

"Le guide adopté par les enseignants et les inspecteurs dans l'évaluation des sujets des examens nationaux exige une amélioration", a déclaré la ministre lors d'une visite de travail et d'inspection aux ateliers de deux jours pour l'évaluation des sujets des examens scolaires pour l'année 2018 organisé par l'Office national des examens et concours (ONEC) à Kouba. Et d'ajouter "sur la lumière de l'évaluation de l'année précédente, il sera procédé à l'élaboration des sujets des examens à venir".

Elle a indiqué que "ce guide sera une référence à même de soumettre les sujets proposés à certains objectifs et normes en adéquation avec le contenu des programmes et des méthodes et conformes avec la compétence escomptée dans l'élaboration des question dans les examens quoi que ce soit la matière".

Elle a rappelé à ce propos que les enseignants et inspecteurs ayant pris part à l'élaboration des sujets d'examens (primaire-moyen-secondaire), bénéficieront d'une formation en novembre en vue d'améliorer leurs performances et d'échanger les expériences et expertises sur les critères et indicateurs adoptés pour l'élaboration de ces sujets.


Lire aussi : Le ministère de l'Éducation nationale fixe les dates des vacances scolaires 2018/2019


Au cours de cette rencontre organisée dans huit ateliers des matières scientifiques (mathématiques, sciences physiques, sciences de la nature et de la vie, sciences économiques, génie civil, génie des procédés, génie électrique et génie mécanique), la ministre s'est enquise du manuel utilisé dans l'évaluation de toute matière séparément.

La rencontre était une occasion pour écouter les préoccupations des inspecteurs notamment certaines matières techniques, pour lesquelles la ministre a indiqué qu'elle les soulèvera au ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Lors de ces ateliers, les inspecteurs ont évoqué, de leur côté, plusieurs questions ayant été évaluées dans les épreuves du baccalauréat 2018 dont le choix du deuxième thème par les lauréats en ce qui concerne l'épreuve du physique car plus abordable par rapport au premier thème, ont-ils dit, outre la capacité du lauréat à résoudre les problèmes ciblés et les causes liées à la mémoire, à la connaissance et à l'innovation.

Concernant les mathématiques, il s'est avéré à travers l'évaluation, selon les inspecteurs, que les lauréat ont opté pour le premier thème car le deuxième était davantage difficile. La ministre a affirmé qu'elle s'attèle à œuvrer, en coordination avec le Conseil supérieur des programmes, pour introduire le cours des probabilités dans la première année secondaire (idées de départ) et ce afin de lui accorder une place dans le système éducatif.

Nécessaire révision du guide adopté pour l'évaluation des sujets des examens nationaux
  Publié le : mardi, 16 octobre 2018 10:39     Catégorie : Algérie     Lu : 34 foi (s)   Partagez