FLN: Ould Abbas appelle de nouveau le président de l’APN à "se retirer"

Publié le : samedi, 13 octobre 2018 15:41   Lu : 8 fois

BOUIRA - Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbas, a appelé de nouveau samedi depuis Bouira le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhedja, à la "clairvoyance" et à "se retirer avec honneur pour éviter toute éventuelle crise".

"Le FLN n’a jamais connu de crise de ce genre depuis 1962 et nous n’acceptons jamais, en tant que parti au pouvoir et majoritaire, que cela se produise." (Djamel Ould Abbas)

"Je peux même vous donner des exemples, celui de 1988 quand Abdelhamid Mahri a succédé à Chérif Messaâdia à la tête du FLN, ainsi qu'en 2004 lorsque l’ancien président de l’APN, Karim Younes, avait déposé sa démission pour préserver sa dignité, sans se soumettre à des signatures de retrait de confiance", a souligné M. Ould Abbas lors d’une rencontre au théâtre régional de la ville de Bouira.

Le problème auquel est confronté l’APN est "une affaire interne aux membres de cette institution de l’Etat.

Cela a débuté lorsque Bouhadja a décidé d’exclure le secrétaire général administratif de l’APN sur une décision unilatérale et sans consulter le bureau du conseil composé de neuf membres issus des différents partis politiques", a expliqué à la presse M. Ould Abbas.


Lire aussi : FLN : le parti "conseille" au président de l’APN de démissionner de son poste


"Les adjoints du président de l’APN ont expliqué à Bouhadja que l’article 9 du règlement intérieur de l’APN l’oblige à consulter les membres du bureau avant toute prise de décision, et lui ont demandé de renoncer à sa décision d’exclure le secrétaire général administratif de l’APN, mais il a refusé, ce qui a compliqué davantage les choses", a encore expliqué l’orateur.

Il a ajouté que "des groupes parlementaires ont décidé par la suite de lui retirer leur confiance sur la base d’une collecte de 351 signatures", affirmant qu'il n y avait "aucune intervention ou immixtion du gouvernement, ni de partis ni de la présidence dans cette affaire". M. Oul Abbas a affirmé que la solution doit être "immédiate" et qu'il demandait à M. Bouhadja de se retirer au nom du FLN.

"Nous, dirigeants du FLN, appelons Said Bouhadja à la clairvoyance et à s’inspirer un petit peu des exemples que j'ai cités afin de préserver l’image du pays ainsi que les acquis de paix et de stabilité dont jouit l’Algérie grâce à la sagesse et aux sacrifices du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", a conclu M.Ould Abbas.

FLN: Ould Abbas appelle de nouveau le président de l’APN à "se retirer"
  Publié le : samedi, 13 octobre 2018 15:41     Catégorie : Algérie     Lu : 8 foi (s)   Partagez