Conjuguer les efforts du mouvement syndical mondial pour instaurer la paix et faire face à la mondialisation

Publié le : mercredi, 26 septembre 2018 18:41

ALGER - Le secrétaire général de l'Organisation de l'Unité syndicale africaine (OUSA), Arezki Mazhoud a appelé, mercredi à Alger, à la conjugaison des efforts du mouvement syndical à l'échelle internationale pour pouvoir contribuer à l'instauration de la paix et de la sécurité internationales et faire face aux défis de la mondialisation.

"La situation actuelle exige une conjugaison des efforts des différentes organisations syndicales pour pouvoir s'ériger en une force d'influence à même de contribuer à la prise des décisions internationales, notamment en ce qui concerne l'instauration de la paix et de la sécurité internationales", a affirmé M. Mazhoud à l'ouverture d'une conférence internationale dédiée à la "solidarité intersyndicale", tenue à l'occasion de la 41ème session du Conseil général de l'OUSA.

Estimant que la conjoncture internationale, marquée par des conflits et des guerres qui ont impacté négativement les acquis réalisés par  la classe syndicale mondiale, requiert une conjugaison des efforts pour "faire entendre la voix des travailleurs au niveau mondial", M. Mazouhd a mis en avant l'importance de "rechercher des mécanismes et des moyens permettant au mouvement syndical" de faire entendre sa voix à l'échelle internationale et faire face aux défis de la mondialisation.


Lire aussi: La 41ème session du Conseil général de l'OUSA jeudi à Alger


Pour sa part, le SG de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Said a relevé la nécessité d"'ériger des ponts de coopération et de solidarité entre les différentes organisations syndicales au niveau international pour pouvoir réfléchir collectivement à l'instauration de la paix et de la sécurité dans le monde, ces-derniers étant les bases de la réalisation du développement durable", soulignant, à ce titre, l'impact "positif" de ce développement sur la valorisation et la sauvegarde des acquis des travailleurs.

Il a ajouté que "les travailleurs et travailleuses nécessitent une véritable solidarité en vue d'affronter les différents phénomènes nés de la mondialisation à l'image de la pauvreté, du chaumage, de la ségrégation, ...etc.".

Pour rappel, la 41ème session de l'Organisation de l'Unité Syndicale Africaine (OUSA), qui poursuit ses travaux jusqu'au 27 septembre, est consacrée en l'honneur du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", et verra la remise d'une "Motion spéciale de reconnaissance" au chef de l'Etat.

Outre la série d'entretiens sur le travail syndical international et les nouveaux défis, l'adoption du rapport d'activité de la précédente session du Conseil général qui s'était tenue en 2017 à Bamako (Mali) ainsi que le plan stratégique et le rapport financier de l'OUSA sont inscrits à l'ordre du jour de cette session.

Le thème de la réunion de Bamako avait traité du "renforcement du Mouvement syndical panafricain pour l'avenir du travail et le développement inclusif durable en Afrique grâce au travail décent".

Conjuguer les efforts du mouvement syndical mondial pour instaurer la paix et faire face à la mondialisation
  Publié le : mercredi, 26 septembre 2018 18:41     Catégorie : Algérie     Lu : 100 foi (s)   Partagez