Université d'été des cadres sahraouis: grande solidarité des organisations algériennes pour l'autodétermination

Publié le : jeudi, 16 août 2018 09:27   Lu : 19 fois
Université d'été des cadres sahraouis: grande solidarité des organisations algériennes pour l'autodétermination

BOUMERDES - Plusieurs représentants de partis, d'organisations et d'instances de la société civile ont exprimé, mardi à l'université "M'hamed Bouguerra" à Boumerdes lors de la clôture de la 9eme Université d'été des cadres sahraouis, leur grande solidarité avec la cause sahraouie et le droit de son peuple à l'autodétermination.

Intervenant lors de la cérémonie de clôture de cette manifestation qui s'est déroulée en présence du Premier ministre sahraoui et de nombre d'ambassadeurs accrédités en Algérie, les présidents et représentants de plusieurs partis nationaux ont exprimé leur solidarité avec la cause juste du peuple sahraoui et leur droit à l'autodétermination.

S'exprimant à cette occasion, le président du Comité national algérien de solidarité avec la peuple sahraoui (CNASPS), Said Layachi a affirmé que cette manifestation "a réalisé ses objectifs à travers l'affluence et les nombreuses activités organisées 15 jours durant", qualifiant cette manifestation d'espace de rencontre pour les deux peuples (algérien et sahraoui) en vue de réaliser "un seul objectif, à savoir l'indépendance du peuple sahraoui".

Prononçant une allocution au nom du Secrétaire général du Front de la Libération nationale (FLN), le président de l’Organisation nationale des enfants de chouhada Houari Tayeb a, de son côté, fait état de la profonde solidarité du FLN avec la cause sahraouie, ajoutant que "les objectifs de la Déclaration du 1er novembre 1954 ne se complète que par l'indépendance du Sahara occidental". Pour sa part, la vice-présidente du parti du Mouvement populaire algérien (MPA) Djamila Ben Khiar a affirmé que sa formation politique partageait les efforts tendant à permettre au peuple sahraoui de jouir de son indépendance, ajoutant que cette université d'été "n'est autre qu'une image claire de ce soutien et une preuve de la solidité des relations qui lient les deux peuples".


Lire aussi : L'objectif des négociations est de garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination (Addouh)


Elle a salué, en outre, la politique de l'État algérien vis-à-vis de la cause sahraouie, estimant que cette manifestation était un défi, en ce sens qu'elle a permis de souligner la dimension historique de la cause sahraouie. Le Secrétaire général du parti de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Makhlouf Mohamed a souligné que "le soutien de l'Algérie à la cause sahraoui est devenu, au fil du temps, une culture et un message inculqué par nos ancêtres". Dans son intervention, le représentant du mouvement El-Bina, Slimane Chenine a rappelé la position inaliénable du mouvement qui est en faveur du soutien de la cause sahraouie et de la lutte de son peuple pour l'autodétermination et qui est conforme à la position algérienne officielle et populaire envers cette cause.

S'exprimant au nom des deux chambres du parlement, le vice président de l'Assemblée populaire nationale (APN) Haliss Mourad, a estimé que "le soutien apporté au peuple sahraoui est un devoir dicté par le principe de la lutte commune, du bon voisinage et de la foi profonde en les justes causes de libération". Intervenant à cette occasion, le SG de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui a souligné l'engagement des paysans algériens conformément à l'engagement de l'État algérien et de son président envers la juste cause sahraoui, ajoutant que le peuple sahraoui "ne reculera pas devant les difficultés les obstacles jusqu'à la réalisation de l'indépendance".


Lire aussi : Le soutien de l'Algérie au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination "indéfectible et non négociable" (Ould Abbas)


De son côté, la SG de l'Union nationale des femmes algériennes (UNFA), Nouria Hafsi a précisé que la cause sahraouie a pris ces dernières années "un tournant décisif tout en réalisant d'importants acquis sur tous les plans notamment sur le plan diplomatique", appelant le peuple sahraoui à poursuivre sa lutte pacifique étant "l'unique manière de vaincre l'occupant". Outre une délégation des droits de l'homme venant des territoires occupés comportant des militants des différentes villes occupées et du sud du Maroc, plus de 400 cadres ont participé à cette université d'été baptisée du nom du chahid Ahmed Boukhari sous le slogan "45ème anniversaire de la création du Front Polisario et du déclenchement de la lutte armée, serment et continuité jusqu'à l'indépendance et la liberté".

Université d'été des cadres sahraouis: grande solidarité des organisations algériennes pour l'autodétermination
  Publié le : jeudi, 16 août 2018 09:27     Catégorie : Algérie     Lu : 19 foi (s)   Partagez