Présidentielle 2019: le Conseil national du RND adopte l'appel à candidature du Président Bouteflika 

Publié le : samedi, 23 juin 2018 08:10
Présidentielle 2019: le Conseil national du RND adopte l'appel à candidature du Président Bouteflika 

ALGER- Le Conseil national du parti Rassemblement national démocratique (RND) a adopté vendredi à Alger, au terme des travaux de sa 5ème session ordinaire, l'appel à candidature du président de la République, Abdelaziz Bouteflika à l'élection présidentielle de 2019, "au vu des réalisations importantes accomplies par l'Algérie sous sa judicieuse direction".

Le Conseil a adopté également la déclaration politique et la résolution organique du parti.

Dans son appel, le Conseil national du RND a mis en exergue "les importantes réalisations accomplies par l'Algérie sous la judicieuse direction du président Bouteflika, tant en matière de recouvrement de la sécurité, de consolidation de la paix et de la réconciliation nationale, que des principaux acquis dans le domaine du développement socio-économique ainsi que la renforcement de la place de l'Algérie à l'échelle mondiale".

"Notre pays se doit encore de relever des défis majeurs dans une conjoncture économique et internationale de plus en plus complexes en raison du recul des prix du pétrole et les incertitudes pesant, notamment sur la région du Maghreb et du Sahel", a-t-il noté.


Lire aussi: Le RND appelle le président Bouteflika à briguer un nouveau mandat


Soulignant que "ces défis exigent de notre peuple, plus que jamais, de renforcer sa cohésion et sa mobilisation", le RND affirme que le président Bouteflika "demeure incontestablement un pivot de rassemblement et de mobilisation de la grande majorité du peuple algérien, dont il acquis la confiance et le soutien, au vu de son passé honorable de moudjahid et des résultats que le pays a enregistrés sous sa direction".

Ainsi, le Conseil national "demande instamment au moudjahid Abdelaziz Bouteflika de répondre aux nombreux appels émanant de la société pour continuer sa mission à la direction du pays en se portant candidat à la présidentielle 2019", réitérant par la même "son appui et son soutien au président de la République pour la réussite de sa mission à la tête de l'Etat et la mobilisation des militants du RND pour l'aboutissement de sa candidature à un nouveau mandat présidentiel".

Intervenant après l'adoption de cet appel, le SG du RND, Ahmed Ouyahia a affirmé que "cette position implique de travailler  davantage car le RND n'est pas un parti de conjonctures et de slogans mais un parti de terrain et de positions", appelant à ce propos, les militants à investir massivement le terrain afin de se rapprocher plus des citoyens et de contribuer à la poursuite du progrès et de l'épanouissement du pays et l'amener dans le calme et la sérénité, avec le reste des partis politiques  et forces vives de la société, à l'échéance 2019".

Le Conseil national du RND s'est félicité, dans sa déclaration politique, "de la stabilité qui règne au pays et qui facilite la mise en oeuvre du processus de reconstruction nationale dans tous les domaines sous la direction du Président Bouteflika", saluant "la coordination de haut niveau entre la majorité parlementaire permettant la concrétisation le plan d'action du gouvernement tout en respectant le rôle de l'opposition parlementaire".

Notant avec "intérêt" les appels au dialogue national entre les forces politiques pour parvenir à "un consensus national", le RND s'est dit "disposé à participer au débat ou au dialogue politique dans le cadre du respect de la Constitution et des institutions de la République", souhaitant que "la marche vers la prochaine présidentielle soit balisée par un débat national autour de projets de programmes et non pas par des discours et des déclarations marqués par l'anathème et parfois même l'atteinte à la dignité des institutions".

Par ailleurs, le RND a fustigé "les appels de certains porte-voix du séparatisme puis du port d'armes dans la région de la Kabylie, partie intégrante du pays", saluant "la réaction de plusieurs forces politiques imprégnées du nationalisme contre ce genre de dérives".

Il a réitéré, en outre, "sa réprobation des campagnes haineuses menées de l'étranger par certains milieux médiatiques, associatifs et syndicaux contre notre pays et ses institutions", considérant que ce sont là "des réactions répressives contre l'indépendance de décision de l'Algérie".

Il a dénoncé également "les campagnes orchestrées par certaines Organisations non gouvernementales (ONG) étrangères  contre les pouvoirs public qui veillent, dans le cadre de la loi, à protéger l'ordre public et la sécurité face au flux des migrants clandestins"...

Evoquant la situation sécuritaire, le Conseil national du RND a rendu hommage aux "efforts et sacrifices de l'Armée nationale populaire (ANP) qui est parvenue, en collaboration avec les forces nationales de sécurité, à rétablir la sécurité à travers quasiment tout le pays".

Après s'être recueilli à la mémoire des martyrs du devoir national, le Conseil national a salué "la mobilisation de l'ANP et forces de sécurité aux frontières pour protéger notre pays contre toute acte hostile de la part des groupes du crime organisé activant dans certains pays du voisinage, qu'il s'agisse des groupes terroristes ou des trafiquants de drogue".

Dans le volet socioéconomique, le Conseil nationale du RND a réaffirmé sa satisfaction quant à "la poursuite de la dynamique économique, en dépit du recul des recettes des hydrocarbures".

A cette occasion, il a salué "la décision du président de la République que représente la loi autorisant au Trésor public de  recourir, provisoirement, à l'emprunt auprès de la Banque d'Algérie", soulignant que cette mesure "a permis à l'Etat de s'acquitter de ses créances auprès d'entreprises publiques et privées, de lever le gel sur un nombre important de projets à l'arrêt et de relancer l'investissement dans le pays, ce qui augure d'une amélioration de la croissance en 2018".

Exprimant son "soutien à la démarche des pouvoirs publics d'initier, progressivement et souverainement, des réformes structurelles, économiques et financières et de préserver la politique sociale du pays et l'indépendance de décision de l'Algérie", le RND a salué "les mesures de  protection de notre économie afin de freiner le flux des importations, promouvoir la production nationale et préserver les réserves de changes". 

Dans ce cadre, le RND a exhorté les opérateurs économiques à "mettre a profit cette conjoncture pour augmenter leur investissement afin de satisfaire la demande nationale et promouvoir l'emploi et intensifier les exportations hors hydrocarbures", annonçant "son appui à toute initiative des pouvoirs publics pour un développement croissant visant à d'augmenter la production agricole et renforcer le développement rural".

Il  a salué aussi "les efforts des pouvoirs publics en faveur de la préservation de la politique sociale de l'Etat, notamment à travers l'amélioration du cadre de vie des populations outre le maintien du soutien public aux besoins fondamentaux des citoyens".

Le Parti a valorisé également "la loi organique relative à l'Académie algérienne de la langue amazigh", estimant que c'est là "le couronnement du processus de renforcement de l'unité nationale et la réappropriation de l'identité nationale dans toutes ses composantes".

Sur le plan international, le RND a affiché sa "préoccupation face à la poursuite de la violence terroriste au Mali", exprimant "le souhait de voir le processus de paix issu de l'accord d'Alger aboutir, le plus rapidement possible, au rétablissement de la paix et de la stabilité dans ce pays, et partant, dans le Sahel en général, au service du bon voisinage et de la coopération entre les peuples de la région".

Par ailleurs, il a réitéré son appel à toutes les forces libyenne à oeuvrer pour "faire prévaloir une solution politique à la crise,  une solution basée sur l'unité de ce pays et la préservation de son intégrité territoriale, son indépendance et sa souveraineté, sur les choix exprimés par le peuple libyen à travers le scrutin et sur la réconciliation nationale".

Le RND  a réaffirmé, à cette occasion, sa solidarité au Front Polisario pour "la concrétisation du droit légitime du peuple sahraoui à l'autodétermination sous l'égide de l'ONU".

Dans ce même sillage, le RND a dénoncé "les campagnes mensongères menées par la force d'occupation du Sahara Occidental contre notre pays", estimant que "ce genre de comportement est un déni de l'avenir commun des deux peuples algérien et marocain dans le cadre de la construction de l'édifice maghrébin".

D'autre part, le Conseil national du RND a condamné avec force les massacres sauvages perpétrés par les forces de l'occupation sionistes contre les populations civiles palestiniennes, notamment à Ghaza dans l'impunité totale, réaffirmant que "El-Qods demeurera, en dépit de toute décision illégale et unilatérale, la capitale de l'Etat de Palestine indépendant et souverain dont l'établissement sera la solution juste et définitive à ce conflit au Moyen Orient".

 

Présidentielle 2019: le Conseil national du RND adopte l'appel à candidature du Président Bouteflika 
  Publié le : samedi, 23 juin 2018 08:10     Catégorie : Algérie     Lu : 12 foi (s)   Partagez