Appel à conférer un caractère national à la composante de l’Académie algérienne de la langue amazighe

Publié le : mercredi, 20 juin 2018 19:27
Appel à conférer un caractère national à la composante de l’Académie algérienne de la langue amazighe
Photo APS

ALGER - Les interventions des députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) concernant le projet de loi organique relatif à l’Académie algérienne de la langue amazighe, ont porté essentiellement sur la nécessité de conférer un caractère national à sa composante pour éviter toute forme d'exclusion.

Les députés qui ont salué la décision courageuse prise par le président de la République en faveur de la consécration de tamazight en tant que langue officielle, ont appelé à la nécessité de prendre en compte toutes les régions avec leurs variantes linguistiques différentes, lors de la désignation des membres de cette instance.

A ce propos, les députés de l'Union Ennahda-Adala-Bina ont préconisé de définir avec précision les missions de l'académie dans le respect de la représentation linguistique de sa composante en répartissant les membres en fonction des variations linguistiques de la langue amazighe.

Les députés du Front de Libération Nationale (FLN) ont, pour leur part, salué ce projet de loi et l'implication d'experts et de spécialistes, à même de consacrer la promotion de la langue amazighe.

Les députés du Mouvement de la société pour la paix (MSP) ont également salué le projet de loi qui contrecarrera ceux qui tentent d'"entamer l'unité nationale" et fera sortir l'amazighité de toute dimension régionale et de l'emprise des "séparatistes".

A ce propos, le député de cette formation politique Nasser Hamdadouche a mis l'accent sur la nécessité de conférer le caractère national à la composition de l'académie avec l'impératif de faire impliquer d'autres spécialités, outre les experts en linguistique.

Il a proposé également l'écriture de Tamazight en Tifinagh ou en caractère arabe.

Le président du groupe parlementaire du parti des travailleurs (PT), Djelloul Djoudi, a salué la décision du président de la République de consacrer tamazight langue officielle et Yennayer fête nationale, estimant que ces acquis sont la résultante d'un long combat et une victoire pour toute la nation algérienne.

Pour leur part, les députés du Front des forces socialistes (FFS) ont indiqué que cette démarche positive qu'est la reconnaissance de la langue amazighe, partie intégrante de l'identité nationale, ne saurait être accomplie sans lever l'équivoque en la considérant comme constante nationale qu'aucun amendement de la constitution ne saurait toucher.

A ce propos, le député Djamel Belloul a considéré que l'ambiguité de l'article 3 de la Constitution qui stipule que la langue arabe demeure la langue officielle de l'Etat constitue "une officialisation avec sursis" de la langue amazighe.

Appel à conférer un caractère national à la composante de l’Académie algérienne de la langue amazighe
  Publié le : mercredi, 20 juin 2018 19:27     Catégorie : Algérie     Lu : 11 foi (s)   Partagez