Cinquantenaire du service national: un bilan positif d'une école forgeant des hommes au développement du pays 

Publié le : vendredi, 20 avril 2018 15:14   Lu : 9 fois
Cinquantenaire du service national: un bilan positif d'une école forgeant des hommes au développement du pays 

ALGER- L'Armée nationale populaire (ANP) célèbre en ce mois d'avril le cinquantenaire de l'institution du service national, dont le parcours est "indéniablement positif", couronné de réalisations ayant impacté l'individu et la société tout en servant les intérêts suprêmes du pays et de la nation.

Le service national, institué le 16 avril 1968, a contribué ainsi à modeler, 50 ans durant, la personnalité du jeune algérien, l'imprégnant de l'esprit nationaliste, de discipline, de rigueur, de travail et de sérieux et en lui inculquant également l'esprit d'entraide et d'action collective tout en consacrant sa fierté d'être Algérien.

"Tout individu sortant de cette prestigieuse école est un citoyen algérien armé d'une personnalité forte, ayant reçu une formation militaire, culturelle, sociale et professionnelle", a-t-on affirmé auprès de l'Armée nationale populaire (ANP).

Le service national, obligatoire pour toutes les personnes de nationalité algérienne âgées de 19 ans, "comporte une participation effective et entière de tous les citoyens à la réalisation des objectifs supérieurs de la Révolution, à ceux d'intérêt national, au fonctionnement des différents secteurs économiques et administratifs, ainsi qu'aux besoins de la défense nationale", lit-on dans l'ordonnance de 1968 instituant le service national.


Lire aussi: Séminaire national à Alger sur le service national


Pour l'ANP, le parcours du service national "est indéniablement positif à plus d'un titre" contribuant au développement socio-économique du pays à travers la réalisation, par les jeunes appelés, du Barrage vert et de la route de l'unité africaine entre autres.Les appelés du service national ont contribué également à la réalisation de mégaprojets telle que la construction de barrages, d'aéroports, de voies ferrées et de 1.000 villages agricoles. Ils ont aussi assuré des prestations sanitaires et éducatives aux villageois et habitants des régions enclavées et porté aide et assistance aux citoyens lors des catastrophes naturelles (séismes, inondations, intempéries...).

Ils furent également "un véritable rempart contre le terrorisme, en payant le tribu du sang pour défendre le pays et la pérennité de l’Etat algérien".

 

              La durée du service nationale réduite deux fois depuis son institution

 

Sur un autre volet, le service national a connu, depuis son institution, une évolution sensible dans son mode de fonctionnement pour se mettre au diapason des mutations qu'a connues le pays. En effet, plusieurs dispositions et mesures ont été prises par les hautes autorités du pays afin de répondre aux exigences du processus de modernisation et de professionnalisation de l'ANP.

Parmi ces dispositions figurent des mesures incitatives destinées aux jeunes en l'occurrence la réduction de la durée légale du service national et les mesures présidentielles de dispense de ce service.

En effet, la durée légale du service national, qui était de 2 ans depuis son institution en 1968, a connu une première réduction à 18 mois en 1989 et une seconde fois en 2014 à 12 mois.

En plus de ces réductions, des milliers de jeunes algériens ont bénéficié en 1989 d'une dispense du service national. La loi du 12 décembre stipule ainsi que les citoyens âgés de 30 ans et plus au 1er novembre 1989, étaient désengagés des obligations du service national, quelle que soit leur  situation réglementaire vis-à-vis du service national.

Depuis 1999 et sur instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, des milliers d'autres jeunes ont été dispensés des obligations du service national. D'autres opérations de dispense sont renouvelées depuis cette date.


 

Lire aussi: Cinquantenaire du Service national: un site web pour la promotion de l’action administrative militaire


Rien que durant ces 3 dernières années, environ 250.000 citoyens, âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2014, à savoir ceux nés en 1984 ou antérieurement, ont bénéficié des mesures présidentielles relatives à la régularisation de la situation vis-à-vis du service national.

"A ce titre, et depuis le début de cette opération jusqu'au 31 décembre 2017, le nombre de citoyens ayant bénéficié des mesures présidentielles durant une période de 3 ans s'élève à 248.542 citoyens, dont 3.573 résidants à l'étranger", selon les données du MDN, qui relèvent que "dans le cadre de ces mêmes mesures, 776.789 retardataires des classes antérieures à l’année 2014 ont également été régularisés pendant cette même période", indique le MDN.

D'autres mesures figurent dans le système du service national comme la comptabilisation de la durée du service national pour les travailleurs mis à la retraite à l'âge de 60 ans et la réintégration de l'appelé à son poste de travail d'origine.

Dans ce contexte et pour commémorer le 50ème anniversaire de l'institution du service national, le MDN, dans un souci de faire connaitre l'action administrative militaire, a annoncé le lancement prochain d'un site web du service national dédié à la valorisation de la relation avec le citoyen.

C'est un site interactif qui englobera des informations diverses en direction des citoyens. Il permettra aux citoyens de s'informer, entre autres, des différentes situations inhérentes au service national et de ses avantages, et leur éviter d’être en infraction avec la nouvelle loi relative au service national.

En outre, le MDN a déployé des bureaux du service national au niveau de toutes les wilayas du pays, voir même au niveau de certaines daïra reculées, à l’image de celles d’Ain Salah et Ain Guezam, afin de permettre aux jeunes concernés de régler facilement leurs situations vis-à-vis du service national.

Cinquantenaire du service national: un bilan positif d'une école forgeant des hommes au développement du pays 
  Publié le : vendredi, 20 avril 2018 15:14     Catégorie : Algérie     Lu : 9 foi (s)   Partagez