Appel à barrer la route aux prêcheurs du discours religieux sectaire menaçant l’unité du pays et le référent national

Publié le : mardi, 17 avril 2018 11:26   Lu : 199 fois
Appel à barrer la route aux prêcheurs du discours religieux sectaire menaçant l’unité du pays et le référent national
Photo APS

CONSTANTINE - Le ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a appelé lundi à Constantine à "barrer la route devant les prêcheurs du discours religieux sectaire qui menace l’unité du pays et le référent national".

Dans un point de presse, en marge de sa visite dans cette wilaya, le ministre a indiqué que son département a établi "des bases solides pour le discours religieux pour éviter tout dérapage vis-à-vis de sa mission initiale", en faisant état d’efforts menés en coordination avec d’autres acteurs pour "protéger la société contre les idées extrémistes notamment celles propagées sur les réseaux sociaux".

Le ministre a déclaré que "90 % de ceux qui ont rejoint les organisations terroristes l’ont fait par le biais  des réseaux sociaux", invitant  les médias à coordonner leurs efforts avec les services de son département pour concevoir "une charte d’honneur" qui servira de "feuille de route pour faire face aux prêcheurs des idées intruses pour la société algérienne".

Mohamed Aïssa a également appelé à codifier les 300 écoles coraniques existant dans le pays et activant sous les noms de diverses associations "n’ayant aucun rapport avec le ministère de tutelle", affirmant que les responsables de ces associations seront convoqués pour leur permettre de se placer sous la houlette du ministère des Affaires Religieuses et exercer pleinement leur mission.

Le ministre a en outre considéré que "le phénomène de la violence dans les écoles comme dans les stades ne relève pas de la responsabilité de la seule mosquée estimant que cette responsabilité commune doit être partagée par tous".

Le ministre a présidé à l’occasion de sa visite dans la wilaya l’ouverture des travaux du colloque international sur "la communication religieuse, présent et perspectives" à l’université Emir Abdelkader ainsi que l’ouverture du 16ème séminaire national "l’unité de la patrie et de la nation algérienne dans la pensée du cheikh Abdelhamid Benbadis" à la maison de la culture Malek Haddad.

Il a, par ailleurs, inauguré dans la ville Ali Mendjeli la mosquée cheikh Ahmed Hamani et y a visité le centre culturel islamique.

A son arrivée à Constantine, le ministre s’est rendu au cimetière de la famille du cheikh Abdelhamid Benbadis et s’est recueilli à sa mémoire en présence des autorités locales et des membres de famille du cheikh à l’occasion de l’anniversaire de son décès le 16 avril 1940.

Appel à barrer la route aux prêcheurs du discours religieux sectaire menaçant l’unité du pays et le référent national
  Publié le : mardi, 17 avril 2018 11:26     Catégorie : Algérie     Lu : 199 foi (s)   Partagez