Séminaire international sur la Cyber-sécurité: la lutte contre la cybercriminalité, une priorité pour l'Etat algérien

Publié le : mardi, 27 mars 2018 19:48
Séminaire international sur la Cyber-sécurité: la lutte contre la cybercriminalité, une priorité pour l'Etat algérien

ALGER- Le Commandant de la Gendarmerie nationale (GN), le Général-major Menad Nouba a affirmé, mardi à Alger, que "la lutte contre la cybercriminalité est désormais une des priorités de l'Etat algérien" dans le cadre de la prise en charge des préoccupations sécuritaires croissantes et la préservation de la quiétude et de la sécurité publique dans le cyberespace national.

Présidant l'ouverture du Séminaire international sur la Cyber-sécurité (SICA), organisé au Cercle National de l'Armée, sous l'égide du vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, le Général-major Nouba a indiqué que " la lutte contre la cybercriminalité est désormais une des priorités de l'Etat algérien, comme en témoigne le message adressé par le président de la République à la 35e session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur (CMAI), tenue les 7 et 8 mars en cours à Alger, mettant en exergue les efforts consentis en vue de mettre en place un cadre juridique, réglementaire et opérationnel intégré, de sécuriser le cyber espace et de lutter contre la cybercriminalité".


Lire aussi: La cybercriminalité est une réalité, le Gouvernement s'attèle à l'élaboration d'un projet de loi pour y faire face


A ce titre, le Général-major Nouba a précisé que le thème retenu pour cette rencontre, "Les services électroniques et la sécurité publique", coïncide avec l'adoption de la Loi relative au commerce électronique, qui donnera inéluctablement une forte impulsion au développement des services électroniques", estimant que "la sécurisation de ces services est le maillon faible qui peut retarder et entraver son adoption par les individus et les gouvernements, au vu de l'attrait qu'elles suscitent chez les cyber criminels".

La Gendarmerie nationale qui a pris conscience, depuis plus de deux décennies, de l'ampleur des défis engendrés par le cyber espace, a mis en place une stratégie intégrée de modernisation et de développement de ses structures et ses unités", a indique le Général-major Nouba.

Il a rappelé; à ce propos, "la réalisation du Réseau unifié d'information et des télécommunication (RUNITEL), de l'Institut national de criminologie et criminalistique, ainsi que du Centre de prévention et de lutte contre la criminalité informatique et la cybercriminalité (CPLCIC) depuis 2006".

Le Commandant de la GN a souligné que le but escompté de toutes ces mesures "complétées par des promotions de gendarmes enquêteurs dans les TIC" est "l'application de la loi dans le cyberespace et la garantie de la protection des citoyens et de leurs biens".

 

==Quelque 1000 crimes cybernétiques traités en 2017==

 

Le Centre de prévention et de lutte contre la criminalité informatique et la cybercriminalité (CPLCIC) a traité en 2017 "quelque 1000 crimes cybernétiques dans le cadre de l'assistance apportée aux unités territoriales de la Gendarmerie nationale, soit une hausse de 68% par rapport à l'année précédente", a fait savoir le Commandant de la Gendarmerie nationale.

"L'atteinte aux services électroniques peut avoir de graves conséquences sur les personnes, les biens et l'ordre public, notamment lorsque ces services sont vitaux pour le fonctionnement des secteurs sensibles comme la sécurité, la santé, l'énergie et les finances", a averti le Général-major Nouba.


Lire aussi: Un plan d'action pour lutter efficacement contre la cybercriminalité


Le Commandant de la GN a clôturé son allocution en appelant les participants à cette rencontre internationale de deux jours, à "formuler des propositions et des recommandations efficaces et pertinentes pour permettre aux établissements chargées de l'ordre public d'accompagner et de soutenir l'évolution des services électroniques dans notre pays et de contribuer à leur réussite".

Deuxième du genre après celle organisée en 2016, le SICA 2018 enregistre la participation de plus de 50 experts représentant plus de 19 pays et organisations internationales, en sus de cadres et spécialistes des différents départements ministériels, universités, instances et institutions civiles nationales.

A cette occasion, des ateliers et des simulations d'intrusion de systèmes informatiques seront organisés pour tester les mesures de prévention et de lutte contre la cybercriminalité et tirer profit du savoir-faire des experts nationaux et internationaux. Il s'agit, en outre, de définir les opportunités de coopération en matière de prévention des menaces dans le domaine des services électroniques et d'associer les compétences nationales dans les efforts de la Gendarmerie nationale pour sensibiliser la société algérienne à ce type de menaces et instaurer "la confiance numérique" chez les citoyens et les entreprises.

 

Séminaire international sur la Cyber-sécurité: la lutte contre la cybercriminalité, une priorité pour l'Etat algérien
  Publié le : mardi, 27 mars 2018 19:48     Catégorie : Algérie     Lu : 44 foi (s)   Partagez