Les garanties accordées par le président de la République susceptibles de permettre aux avocats d'accomplir pleinement leur mission

Publié le : samedi, 24 mars 2018 18:48   Lu : 301 fois

ALGER - Le président de l'Union nationale des ordres des avocats (UNOA), le bâtonnier Ahmed Saï, a affirmé samedi à Alger que les multiples garanties accordées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika aux avocats étaient susceptibles de leur permettre d'accomplir pleinement leur mission et de concourir à la promotion de la profession.

Dans une déclaration à l'occasion de la Journée nationale de l'avocat, M. Saï a indiqué que "les multiples garanties accordées aux avocats par le président de la République, à travers l'approbation de leur protection juridique contre toutes les formes d'ingérence et la promotion de leur profession, sont autant de facteurs à même de leur permettre d'exercer pleinement leur mission dans la défense des droits de l'homme et la préservation des droits des citoyens et la protection des libertés publiques et individuelles".

Dans son allocution, M. Sai a passé en revue le parcours militant des avocats algériens durant la guerre de libération nationale, la plupart d'entre eux ayant été membres du Front de libération national (FLN), rappelant les intimidations et les persécutions dont ils ont fait l'objet par les forces d'occupation. Certains ont été emprisonnés et d'autres assassinés, car ils représentaient une menace pour le gouvernement français.


Lire aussi: Journée nationale de l'avocat: le président la République honoré par l'UNOA


Le bâtonnier d'Alger, Abdelmadjid Sellini a mis en avant le long parcours militant des avocats algériensà travers les différentes étapes de la guerre de libération nationale voire avant même son déclenchement, ajoutant que cette journée se veut un hommage à leurs sacrifices et à ceux consentis par des étrangers dans la défense des droits des militants algériens qui "ont payé un lourd tribut pour leur positions audacieuses".

Les avocats algériens étaient toujours aux côtés du mouvement national avant et après le déclenchement de la guerre de libération, a-t-il poursuit indiquant "qu'en dépit de leur nombre réduit qui ne dépassait pas 12 du total de la corporation qui comptait 300 avocats français, ajoutant que "ces avocats ont joué un rôle primordial dans la défense des droits des algériens en général et des militants en particulier" notamment dans le cadre du Collectif des avocats du Front de libération nationale dont la majorité ont été emprisonnés.

Pour sa part, le président de l'Union des avocats arabes a mis en avant le rôle "central" de cette profession dans la consécration de la justice et la préservation des acquis juridiques et constitutionnel, appelant à consacrer une journée pour les avocats arabes.

Pour rappel, la Journée nationale des avocats coïncide avec l'anniversaire de l'assassinat du défunt avocat Ali Boumendjel (1919-1957) par des parachutistes de l'armée coloniale française, après avoir été détenu 43 jours durant, par les services de renseignement français.

Les garanties accordées par le président de la République susceptibles de permettre aux avocats d'accomplir pleinement leur mission
  Publié le : samedi, 24 mars 2018 18:48     Catégorie : Algérie     Lu : 301 foi (s)   Partagez