Menu principal

Menu principal

La police judiciaire ''demeurera attachée à sa charte constitutionnelle et l’application de la loi''

Publié le : mardi, 06 février 2018 10:20   Lu : 102 fois
La police judiciaire ''demeurera attachée à sa charte constitutionnelle et l’application de la loi''
Photo APS

BATNA - Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé lundi à Batna que la police judiciaire et ses éléments "demeureront attachée à la charte constitutionnelle et à l’application des lois en toute souveraineté, indépendance et neutralité".

La Police judiciaire "restera convaincue que c’est l’unique voie pour promouvoir les droits et les libertés et assainir la société des maux", a affirmé le ministre dans une allocution prononcée à la Cour de justice de Batna en présence des cadres du secteur et des autorités locales.

Le secteur de la justice "poursuivra le programme tracé incluant, entre autres dispositifs complémentaires les uns aux autres, la dotation du pays d’infrastructures judiciaires modernes satisfaisant aux exigences du travail judiciaire", a affirmé M. Louh qui a estimé que la modernisation du secteur de la justice procède d’une stratégie claire tendant, dans le même temps, à promouvoir et protéger les libertés et améliorer les performances judiciaires et faciliter le service public.


Lire aussi: Police judiciaire de la DGSN: 20 affaires d'homicide volontaire élucidées en octobre 2017


Il a été ainsi procédé dans le cadre du renforcement des droits de défense à des amendements substantiels dans le code de procédures pénales ayant introduit davantage d’équilibre entre les parties, a précisé le ministre, en notant que ces réformes profondes "étaient indispensables pour instaurer l’Etat de droit protecteur des libertés de tous les citoyens du pays".

"Une justice équitable exige la conjugaison des efforts des magistrats avec ceux des différentes autres parties dont les avocats, les experts et les jurés dans le respect des règles déontologiques de chaque partie", a estimé le ministre, en soulignant que tous le acteurs de la société ont également le devoir de respecter les lois de la République et les décisions rendues par la justice.

M. Louh a insisté également sur l’exécution des jugements de justice qui constitue, a-t-il appuyé, "l’indice de la crédibilité de la justice et renforce la confiance du citoyen en elle".

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a inauguré le tribunal de Seriana qu’il a inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du volet infrastructurel du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika dans le cadre de la réforme de la justice ayant déjà permis la réalisation des deux tribunaux d’Arris et Merouana.

Le ministre a inspecté dans la commune d’Oued Chaâba le projet de réalisation d’un tribunal administratif au pôle urbain Hamla, dont la réception est pour juillet prochain, selon les explications données au ministre qui a écouté les préoccupations des avocats de la région notamment en matière de formation.

Dernière modification le : mardi, 06 février 2018 10:30
La police judiciaire ''demeurera attachée à sa charte constitutionnelle et l’application de la loi''
  Publié le : mardi, 06 février 2018 10:20     Catégorie : Algérie     Lu : 102 foi (s)   Partagez