Grève du CNAPESTE: taux de suivi de 5,8%

Publié le : mercredi, 31 janvier 2018 19:18   Lu : 384 fois
Grève du CNAPESTE: taux de suivi de 5,8%

ALGER - Le taux de suivi de la grève déclenchée mardi par le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (CNAPESTE) n'a pas dépassé les 5,8% à l'échelle nationale, a indiqué mercredi un responsable du ministère de l'Education nationale.

"La grève lancée par le CNAPESTE n'a pas été largement suivie par les enseignants. Le taux de suivi de ce mouvement de protestation n’a pas dépassé les 5,8 % à travers le territoire national", a déclaré à l'APS, le responsable de la communication du ministère, Abdelkrim Kadourli.

Il a indiqué qu'un huissier de justice s'est déplacé, dans la matinée, au siège du syndicat pour la notification de la décision de justice qualifiant la grève d'"illégale" et exigeant son arrêt "immédiat".


Lire aussi: Education: le CNAPESTE maintient la grève en dépit de la décision de la justice la qualifiant d'"illégale"


Cependant, les syndicalistes "ont refusé la notification de ce document de justice et de poursuivre leur de grève", a-t-il dit, précisant que les portes du dialogue du ministère "sont toujours ouvertes".

Contacté par l'APS, le responsable de la communication du CNAPESTE, Messaoud Boudiba a fait savoir que les enseignants ont décidé, en dépit de la décision de justice, "de poursuivre la grève jusqu'à la satisfaction de toutes leurs revendications".

M. Boudiba a précisé, par contre, que la grève a été "largement suivie avec un taux à l'échelle nationale qui varie entre 80% et 90% au secondaire, entre 50% et 70% au moyen (CEM) et entre 20% et 40% dans le cycle primaire".

"La grève a eu un écho favorable notamment dans les wilayas de Béjaïa, de Boumerdes, de Blida, de Constantine et d'Oran", a-t-il ajouté.

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit a indiqué mardi à Ghardaia lors d'une conférence de presse, que son département avait déployé des efforts considérables pour résoudre les problèmes et autres doléances des syndicats du secteur de l’éducation.

"Nous étions et nous sommes totalement disponibles à répondre aux doléances réglementaires des travailleurs et syndicats de l’Education et les portes du dialogue civilisé sont toujours ouvertes", a-t-elle souligné, précisant avoir demandé aux responsables du CNAPESTE de suspendre la grève illimitée avant d’entamer un dialogue serein. "Nous sommes prêt à répondre à toutes les doléances réglementaires", a-t-elle-dit.

Les revendications du syndicat portent sur le plein respect de la teneur des conventions signées avec le ministère, notamment en ce qui concerne la régularisation de la situation des personnels occupant des postes en voie de disparition, la médecine du travail, l'actualisation de la prime de zone pour le travail dans le sud, le logement et les promotions.

Grève du CNAPESTE: taux de suivi de 5,8%
  Publié le : mercredi, 31 janvier 2018 19:18     Catégorie : Algérie     Lu : 384 foi (s)   Partagez