L’Algérie encourage toutes les initiatives de paix en Afrique

Publié le : lundi, 29 janvier 2018 12:28   Lu : 393 fois
L’Algérie encourage toutes les initiatives de paix en Afrique

ADDIS-ABEBA- L’Algérie continuera d’encourager toutes les initiatives de paix en Afrique tout en accordant un grand intérêt à l’élimination du terrorisme et des réseaux criminels, a affirmé lundi à Addis-Abeba le Premier ministre Ahmed Ouyhaia, en sa qualité de représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au 30e sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA).

Intervenant au titre de l’examen du rapport du Conseil de paix et sécurité sur les activités et l’état de la paix et de la sécurité en Afrique, M. Ouyahia qui a "regrettée la persistance de foyers de crises et de tension sur le continent", s’est toutefois "félicité des avancées indéniables" réalisées dans plusieurs régions d’Afrique dans le domaine si vital de la paix et de la sécurité.

En ce sens, M. Ouyahia a cité le Mali "avec lequel l’Algérie, sous la direction du Président Bouteflika poursuit une coopération exemplaire dans le suivi de la mise en oeuvre de de l’Accord pour la paix et la réconciliation", précisant que cet Accord a enregistré des "avancées notables, notamment sur les questions institutionnelles et de défense et sécurité".

''Nous encourageons les pourparlers qui se poursuivent entre les parties maliennes. Nous espérons aussi arriver à des solutions rapides en ce qui concerne l’intégration des éléments des mouvements, la mise en place des patrouilles mixtes de sécurité et l’administration des collectivités locales au Nord du Mali", a encore souligné le Premier ministre.


Lire aussi: Participation aux activités et réunions de l'UA : droit de tous les Etats membres


A ce titre, l’Algérie réitère son appel aux signataires de l’Accord d’Alger à "s’investir davantage pour diligenter leurs contributions à l’aboutissement de ce processus de paix au bénéfice de tout le peuple malien et pour la consolidation de la paix et de la sécurité au Nord du Mali", a-t-il dit.

Ouyahia a également affirmé que l’Algérie accorde un "grand intérêt" à l’élimination du terrorisme et des réseaux de crime transfrontalier de la région du Sahel, précisant à ce propos qu’elle coordonne sa contribution à ce combat avec les pays concernés au sein du CEMOC.

"Mon pays qui salue la solidarité internationale pour la sécurité au Sahel, apporte pour sa part, un soutien multiforme substantiel direct à chacun des Etats de cette région, pour le renforcement de leurs capacités de défense et de sécurité", a indiqué le Premier ministre.

S’exprimant sur la situation en Libye, il a fait savoir que l’Algérie suit avec "des espérances fortes, les développements en cours pour l’aboutissement d’une solution politique à la crise", précisant qu’il s’agit d’une "solution devant préserver l’unité, l’intégrité et la souveraineté de ce pays frère et voisin et d’une solution politique devant jeter les fondements de la réconciliation nationale entre les Libyens".

En ce sens, il a indiqué que l’Algérie salue l’adoption par le Conseil de sécurité les Nations Unies, du Plan d’action du représentant spécial de l’ONU pour la Libye, ajoutant que l’Algérie se "félicite aussi de la déclaration du Conseil de sécurité confirmant que l’accord politique de décembre 2015 demeure le seul cadre viable pour le règlement de la crise libyenne".

 

 L’Algérie salue les annonces en faveur de la tenue d’élections démocratiques en Libye 

 

"Mon pays salue également les annonces des différentes parties libyennes en faveur de la tenue prochaine d’élections démocratiques car nous sommes convaincus de la capacité de nos frères libyens à restaurer la paix, la sécurité et l’entente nationale, à l’abri de toute ingérence extérieure", a  encore déclaré le Premier ministre.

S’agissant du Sahara occidental, M. Ouyahia a fait siennes les conclusions et les recommandations retenues dans le rapport du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine. "L’Algérie considère que l’Union africaine demeure historiquement saisie de la question du Sahara occidental.


Lire aussi: Des réformes pour insuffler une nouvelle dynamique à l’Union africaine


L’Union africaine demeure politiquement saisie de ce même dossier conformément aux résolutions pertinentes de l’Assemblée Générale de l’ONU", dira-t-il.

Sur cette même question, M. Ouyahia a indiqué que l’Algérie formule "l’espoir que le nouveau Représentant personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental bénéficiera de la pleine coopération des deux parties pour le règlement de cette question, conformément aux  résolutions des Nations unies".

L’Algérie encourage toutes les initiatives de paix en Afrique
  Publié le : lundi, 29 janvier 2018 12:28     Catégorie : Algérie     Lu : 393 foi (s)   Partagez