L’Algérie non candidate au CPS de l’UA pour la prochaine mandature (Messahel)

Publié le : lundi, 22 janvier 2018 14:26
L’Algérie non candidate au CPS de l’UA pour la prochaine mandature (Messahel)

ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, M. Abdelakader Messahel, a déclaré lundi que l'Algérie ne sera pas candidate pour le nouveau mandat 2018-2019 au sein du Conseil de paix et de sécurité  (CPS) de l'Union africaine (UA).

En réponse à une question de l'animatrice de l’émission "L’invité de la rédaction" de la Chaine III de la radio algérienne, relative à l’ordre du jour du prochain sommet de l’UA et du renouvellement des deux tiers (2/3) de la composante du CPS, M. Messahel a indiqué que "l’Algérie, dont le mandat arrive à échéance à la fin de ce mois, ne sera pas candidate pour le nouveau mandat 2018-2019, mais se présentera pour un mandat de 3 ans en 2019, et ce, dans le cadre de l’application du principe de rotation entre les pays membres de l’organisation".


Lire aussi: L'Algérie abritera en 2018 une réunion du Groupe africain de l'Union internationale des magistrats (Aidouni) 


Le chef de la diplomatie algérienne a rappelé, à cet égard, que l’Algérie s’était déjà abstenue de présenter sa candidature pour le mandat 2010-2013.

En outre, à la question de savoir quel était le lien entre "être membre du Conseil de Paix et de Sécurité" et "le poste de commissaire pour la paix et la sécurité de l’UA", M. Messahel a indiqué qu’"il y a lieu de dissocier entre la qualité de membre du Conseil et le poste de Commissaire pour la paix et la sécurité que l’Ambassadeur Smail Chergui occupera jusqu'en 2021".

L’Algérie non candidate au CPS de l’UA pour la prochaine mandature (Messahel)
  Publié le : lundi, 22 janvier 2018 14:26     Catégorie : Algérie     Lu : 6 foi (s)   Partagez