Le rôle de l’Association des oulémas musulmans algériens salué

Publié le : vendredi, 19 janvier 2018 18:26   Lu : 735 fois

TLEMCEN - Le wali de Tlemcen, Ali Benyaiche, a salué vendredi le rôle de l’Association des oulémas musulmans algériens dans l’éveil de la société algérienne, lors du lancement des travaux du séminaire international sur le Mouvement rénovateur musulman en Algérie, les imams senoussis Mohamed Benyoucef et Mohamed Benali comme exemple, qui se tient au Palais de la culture Abdelkrim Dali.

Dans son intervention, le responsable de l’exécutif local, a mis l’accent, devant une assistance composée de oulémas algériens et maghrébins, des autorités locales et de nombreux invités, sur "l’importance du rôle joué par l’Association des oulémas musulmans algériens, créée le 5 mai 1931 par le Cheikh Abdelhamid Benbadis, dans l’éveil de la société algérienne, en prévision du déclenchement de la Guerre de libération nationale".

"Cette association a, depuis le début de son action, lutté contre l’intégrisme et toute déviation de la religion musulmane et donné naissance à de nombreux chouhada qui ont sacrifié leurs vies pour que vive l’Algérie libre et indépendante", a-t-il relevé.

 "L’Association des oulémas musulmans algériens, qui a édifié et inauguré en 1937, Dar El Hadith à Tlemcen, revient aujourd’hui pour organisé ce séminaire sur le renouveau de l’Islam", s'est-il réjouit, rappelant cette cité qui a été en 2011 la capitale de la culture islamique.

Pour sa part, le vice-président de l’association, Cheikh Benyoucef Ait Salem, a affirmé : "Tlemcen est entrain de vivre des moments historiques en abritant les travaux de ce séminaire international consacré aux savants Benyoucef et Benali", faisant savoir que l’objectif du cette rencontre de trois jours, est "de faire connaitre les Ulémas de la nation et leur patrimoine, outre la mise en valeur du rôle du Maghreb central (Algérie) dans le mouvement rénovateur musulman et la sensibilisation autour de la nécessité de commémorer ce mouvement". 

Le président de l’association, Abderrezak Guessoum, a mis en relief, de son côté, l’action éminemment positive des deux cheikhs senoussis dans le renouveau musulman, notamment l’union du Maghreb arabe, d’où le choix judicieux du thème du séminaire.

Déplorant que certains invités du Maroc, de la Mauritanie et de Lybie, notamment, n’ont pu participer à cette rencontre pour des raisons de santé, le sixième président de l’association des oulémas musulmans algériens, a insisté sur "la nécessité pour les savants et oulémas de jouer pleinement leur rôle dans l’édification d’une société musulmane selon les concepts de cette religion". 

Intervenant au nom des invités du séminaire, le tunisien Noureddine El Khadmi a félicité l’association pour le choix de ce thème conforme à un hadith du prophète Mohamed (QSSL) concernant le renouveau musulman, faisant savoir que cette mission est un devoir sacré pour tout savant, homme  politique, responsable ou journaliste musulman.

Les travaux du séminaire se sont poursuivis par une conférence animée par Amar Talbi sur les deux imams senoussis, s'étalant sur leurs vies et oeuvres consacrées au profit de la nation musulmane.

Une série de conférences et un débat sur l’oeuvre de ces deux Cheikhs sont également prévu lors du séminaire. 

La prière du vendredi a été marquée, selon les organisateurs, par la présentation de "dourous" sur le rôle des savants dans l’unification de la nation au niveau de dix mosquées de Tlemcen. 

Onze autres conférences sont programmées pour les journées du samedi et dimanche, avant la lecture et l’adoption des recommandations de ce séminaire international, a-t-on conclu.  

Le rôle de l’Association des oulémas musulmans algériens salué
  Publié le : vendredi, 19 janvier 2018 18:26     Catégorie : Algérie     Lu : 735 foi (s)   Partagez