Béjaïa: le Centre national de recherche en langue et culture amazighes entre en activité

Publié le : jeudi, 18 janvier 2018 17:09   Lu : 130 fois
Béjaïa: le Centre national de recherche en langue et culture amazighes entre en activité

BEJAIA - Le Centre national de recherche en langue et culture amazighes (CNRLCA), implanté au sein du campus d’Aboudaou de l’université de Béjaïa, a symboliquement débuté ses activités jeudi coïncidant avec l’installation de son directeur, le Dr Tidjet Mustapha, à qui a été confiée la mission imminente de mise en place de son administration et du recrutement des chercheurs requis pour son animation.

La cérémonie d’installation s’est effectuée en présence du Pr Hafid Aoureg, directeur de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’Enseignement supérieur, du Pr Sellami Mokhtar, directeur des programmes de recherche, de l’évaluation et de la prospective au sein du même département et des responsables et cadres de l’université de Béjaïa, qui, tous, ont salué cet "acquis nouveau et majeur" visant la promotion de la culture amazigh dans toutes ses formes d’expression.

Le CNRLCA est fondamentalement dédié à la recherche à caractère scientifique et technologique, et se décline en sept segments d’activités que sont linguistique et standardisation, Lexicologie et néologie, Didactique et pédagogie, traduction et édition, Littérature et production audiovisuelle, informatique appliquée à la langue Amazigh et le département d’anthropologie et civilisation amazigh.

C’est un espace de regroupement et d’union de tous les efforts visant la promotion de Tamazight dans toutes ses dimensions et sa mise en fonction devra décloisonner toutes les recherches et travaux effectués en la matière, et qui pêchent actuellement par leur dispersion, a assuré le nouveau directeur, qui ambitionne a en faire un centre de rayonnement majeur de la langue et culture amazigh.

Pour lui donner d’emblée toutes les chances de succès, le Centre a été doté d’un budget double, l’un pour le fonctionnement, d’un montant de 90 millions de DA, assuré par le ministère de tutelle, et l’autre pour le recherche, d’un volume non établi, mis en place par la direction générale de la recherche scientifique. D’ores et déjà, il est autorisé à pourvoir une centaine de postes dont une cinquantaine pour les emplois administratifs et autant pour l’engagement des chercheurs et autres scientifiques.

Le Centre, qui a valu pour sa construction un investissement de 470 millions de DA, se compose de 14 laboratoires de recherche, 5 salles pédagogiques, 1 amphithéâtre pour les séminaires et une salle pour l’audiovisuelle. Sa création est régie par un décret exécutif datant de février 2017.

Béjaïa: le Centre national de recherche en langue et culture amazighes entre en activité
  Publié le : jeudi, 18 janvier 2018 17:09     Catégorie : Algérie     Lu : 130 foi (s)   Partagez