L'Algérie a bouclé 2017 avec de "nombreux succès, malgré les contraintes"

Publié le : jeudi, 18 janvier 2018 15:04   Lu : 276 fois
L'Algérie a bouclé 2017 avec de "nombreux succès, malgré les contraintes"
Photo APS

ALGER - Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a relevé, jeudi à Alger, que le pays a bouclé l'année 2017 avec de "nombreux succès, malgré les contraintes qui lui sont imposées de l'extérieur".

"Notre pays vient de boucler l'année 2017 avec de nombreux succès, malgré les contraintes qui lui sont imposées de l'extérieur, que ce soit le faible prix du baril de pétrole ou que ce soient les conflits et tensions dans le voisinage", a indiqué M. Ouyahia dans une allocution à l'ouverture de la 4ème session ordinaire du Conseil national du RND.


Lire aussi: L'Etat a assuré "tous les moyens nécessaires" pour préserver la sécurité et la stabilité (Bedoui)


A cet égard, au plan sécuritaire, il a tenu à rendre un "vif hommage à l'Armée nationale populaire et aux forces de sécurité, pour les succès élogieux qu'elles remportent face aux derniers résidus du terrorisme, et contre les réseaux criminels transfrontaliers, notamment les trafiquants d'armes et de drogues".

Sur le plan politique, il a noté que "les élections législatives et les élections locales qui se sont déroulées dans le calme, ont à chaque fois dégagé de fortes majorités politiques réunies au service du programme du président de la République", ajoutant que le RND "se félicite aussi de l'efficacité au niveau du Parlement de la majorité présidentielle à laquelle il appartient".

Evoquant le plan économique, M. Ouyahia a précisé que le pays "poursuit son avancée malgré les contraintes financières internes et externes", précisant, à ce propos, que "les emprunts du Trésor auprès de la Banque d'Algérie ont permis à l'Etat de rembourser ses créanciers, de lever le gel sur un grand nombre de projets socio-culturels, et d'élaborer un budget pour 2018 orienté vers la relance économique et la justice sociale".

"Nous nous félicitons des importantes ressources allouées au développement des communes, ainsi qu'au développement des wilayas des Hauts Plateaux et du Sud du pays", a-t-il affirmé, saluant également "le rétablissement de l'intégralité du programme présidentiel d'aide à l'agriculture, y compris le retour de la subvention publique au prix de l'alimentation du bétail".

Par ailleurs, le secrétaire général du RND a relevé "avec satisfaction" les mesures "courageuses" prises par le gouvernement pour limiter les importations au profit de la production locale et orienter les marchés publics vers les entreprises algériennes, tout comme il a salué "les décisions présidentielles annoncées récemment à la communauté nationale à l'étranger pour renforcer ses liens avec la Patrie et mobiliser sa contribution multiforme au développement national".


Lire aussi: Partenariat sociétaire: la préservation de l'emploi demeure la priorité de l'Etat


Evoquant le volet social, M. Ouyahia a estimé que "la situation nationale est appréciable malgré des insuffisances qui subsistent".

Il a fait observer à ce propos qu'il suffit de "rappeler que notre pays envoie chaque matin plus du quart de sa population, soit 11 millions de personnes, à l'école, au lycée, au centre de formation ou à l’université, et tout cela gratuitement. Cette réalité compense les quelques retards existant en matière de restauration et de transport scolaires ou en ce qui concerne parfois la surcharge des établissements".

Il a rappelé, également, "la distribution en 2017, de près de 300.000 logements de différentes catégories. Ce bilan compense les attentes de nombreuses familles pour réceptionner leurs logements en promotion immobilière ou pour accéder à un logement social".

Le SG du RND a mis, en outre, en avant le fait que la loi des finances 2018 "ne comporte aucun impôt nouveau, en dépit de l’important déficit budgétaire", ajoutant, dans le même sillage, que "les transferts sociaux, à savoir les différentes aides sociales représentent plus de 20% du budget de l'année 2018. Cela confirme l'attachement de l'Etat à la justice sociale et à la solidarité nationale", a-t-il dit.

"Il reste qu'il revient à chacun de contribuer à la pérennité de la solidarité nationale et de la justice sociale, par plus de travail et de productivité et par l'acceptation des réformes nécessaires au bénéfice de la majorité. Ce sont là les éléments des programmes et des positions répétées de notre Rassemblement", a soutenu M. Ouyahia.

D'autre part, il a indiqué que le RND a "pour principe de s'aligner sur les prises de positions de notre Etat".

Il a affirmé que son parti "condamne d'abord tous ceux qui, de l'extérieur, tentent de noyer notre pays sous un énorme flux de hachisch et de cocaïne", considérant qu'il s'agit là d'"une véritable agression contre notre peuple à travers une tentative d'empoisonner notre jeunesse et de ralentir notre développement". "C'est là aussi une insulte grave envers l’avenir commun des peuples maghrébins", a-t-il martelé.

Il a réaffirmé, par la même occasion, la solidarité du parti avec le peuple sahraoui, en lutte sous la direction du Front Polisario, pour "la consécration de ses droits légitimes, à travers un référendum d'autodétermination, libre de toutes contraintes, organisé et contrôlé par les Nations Unies", a-t-il poursuivi.

Dans le même cadre, il a réitéré la solidarité du RND avec le peuple palestinien "jusqu'à l'avènement de son Etat indépendant et souverain, sur sa terre ancestrale, avec pour capitale El Qods Echarif". "C'est le lieu de rappeler que notre peuple millénaire a toujours été là à l'appel du devoir pour défendre la Palestine et les Lieux Saints de l'Islam", a-t-il fait savoir.

 

Le RND confirme son avancée politique

 

Evoquant la situation du RND qui vient de sortir de deux batailles électorales successives en 2017, les législatives puis les locales, il a précisé que sa participation à ces deux compétitions "procure à notre famille politique beaucoup de la satisfaction et même de la fierté, en dépit des contraintes et parfois même des adversités rencontrées".

"Les élections législatives de mai 2017 ont été pour nous une belle victoire, puisque, par rapport aux législatives de 2012, nous avons doublé le nombre de voix recueillies et nous avons quasiment doublé aussi le nombre de députés obtenus", a-t-il estimé.

Aux élections locales de novembre 2017, il a ajouté que le parti "a confirmé ses avancées par rapport à 2012, avec un doublement des suffrages obtenus, avec près de 2,2 millions, une augmentation des élus locaux du parti, passés de 5989 à 6521, un triplement des APC majoritaires à la sortie des urnes, passées de 132 à 451, et le triplement des listes majoritaires aux APW à la sortie des urnes, passées de 05 à 16".

A cet effet, il a exprimé sa "profonde reconnaissance" aux électeurs et aux électrices qui ont placé leur confiance dans notre parti, et félicité ses militants pour ces résultats, invitant les élus du parti à "demeurer fidèles à la population qui les a consacrés, en la servant honnêtement et loyalement".

Il a considéré, en outre, que ces deux élections "ont définitivement réhabilitées le parti après avoir été injustement accusé de fraude en 1997".

Pour M. Ouyahia le RND "a démontré que le travail de fond paye toujours. Cela nous encourage à redoubler d'efforts dans l'organisation et le renforcement de notre base militante", a-t-il souligné.

"Renforcer notre parti c'est consolider démocratiquement nos structures de base. C'est un devoir de reconnaissance à l'endroit de notre base militante qui a été l'artisan de nos victoires électorales", a-t-il fait valoir.

Media

L'Algérie a bouclé 2017 avec de "nombreux succès, malgré les contraintes"
  Publié le : jeudi, 18 janvier 2018 15:04     Catégorie : Algérie     Lu : 276 foi (s)   Partagez