APN: Si Affif réitère la position constante de l'Algérie en faveur de la cause sahraouie 

Publié le : dimanche, 14 janvier 2018 10:09   Lu : 179 fois
APN: Si Affif réitère la position constante de l'Algérie en faveur de la cause sahraouie 

ALGER- Le président de la Commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l’étranger à l'Assemblée populaire nationale (APN), Abdelhamid Si Affif, qui conduit une délégation parlementaire aux camps des réfugiés sahraouis, a réitéré, samedi, la position constante de l'Algérie "en faveur du droit des Sahraouis à l'indépendance et à l'autodétermination", indique un communiqué  de l'Assemblée.

Conduisant la délégation parlementaire, qui poursuit pour la deuxième journée sa visite aux camps des réfugiés sahraouis où elle a pris part à la réunion de la Coordination européenne du soutien au peuple sahraoui (EUCOCO) que préside Pierre Galand, M. Abdelhamid Si Affif a présenté une série de propositions visant à renforcer l'action de solidarité internationale avec le peuple sahraoui, tout en réitérant la position constante de l'Algérie en faveur du droit des Sahraouis à l'indépendance et à l'autodétermination", précise la même source.

Evoquant la proposition présentée au nom de la délégation algérienne avec Jean-Paul Lecoq lors de la dernière conférence de Paris pour "la création d'un groupe parlementaire international pour le soutien de la question sahraouie", il a mis en avant l'importance que revêt la dimension parlementaire dans l'action de solidarité avec le peuple sahraoui. Il a, dans ce sens, mis l'accent sur la nécessité d'une présence parlementaire en faveur de la question sahraouie en Afrique, en Europe, en Amérique Latine et dans les quatre coins du monde.

La majorité des intervenants ont salué les propositions de la conférence de Paris, notamment la proposition de Si Affif et de Jean-Paul Lecoq.

Au siège de l'Association des familles des détenus et disparus sahraouis, la délégation parlementaire a écouté un exposé sur les souffrances des Sahraouis notamment dans les régions occupées, notamment les incarcérations, les tortures et les disparitions forcées outre des témoignages vivants d'anciens détenus dans les geôles de l'occupation marocaine.

A cet effet, M. Si Affif a mis l'accent sur l'impératif de défendre le dossier des droits de l'Homme, des détenus et des disparus sahraouis, indiquant que ces dossiers seront à la tête des priorités du groupe parlementaire international de solidarité avec le peuple sahraoui.

La cause sahraouie a réalisé des acquis importants durant 2017, notamment avec la décision de la Cour de justice européenne sur l'invalidité de l'accord de libre échange avec le Maroc et la participation de la RASD, en tant qu'Etat fondateur de l'UA, au sommet UA-UE, qui constitue "un acquis historique pour la cause sahraouie", a-t-il estimé. 


  Lire aussi: La position de l'Algérie à l'égard de la cause sahraouie est ferme et constante


Soulignant que la prochaine étape verra "une action solidaire plus organisée et plus intégrée avec le peuple sahraoui", il a affirmé que le rôle des parlementaires sera "fort et notable", tant dans leurs pays que dans les fora internationaux.

La délégation parlementaire s'est rendue ensuite au siège de l'Union nationale des femmes sahraouies dont la secrétaire générale de l'Union a évoqué les sacrifices de la femme sahraouie et les acquis qu'elle a réalisés, soulignant que la femme sahraouie est engagée dans le combat de son émancipation et de la libération de son pays.

Dans ce contexte, les membres du bureau exécutif ont dénoncé la non participation de la femme sahraouie aux réunions des instances onusiennes, ainsi que la situation de la femme sahraouie dans les territoires occupés, appelant les parties solidaires à mettre la lumière sur cette souffrance et  à intensifier les visites dans ces régions.

La délégation parlementaire algérienne participe à la session du bureau exécutif du mouvement de solidarité international avec le peuple sahraoui, les 11 et 13 janvier en cours.

Cette rencontre intervient en exécution des recommandations de la 42ème Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) tenue en France en octobre dernier, à laquelle ont participé près de 300 militants pour l'indépendance du Sahara Occidental représentant les cinq continents, à l'image de l'Algérie, l'Espagne, l'Afrique du Sud, la Suède, la Mauritanie et le Venezuela, outre les organisations nationales et internationales.

Last modified on dimanche, 14 janvier 2018 10:22
APN: Si Affif réitère la position constante de l'Algérie en faveur de la cause sahraouie 
  Publié le : dimanche, 14 janvier 2018 10:09     Catégorie : Algérie     Lu : 179 foi (s)   Partagez