Menu principal

Menu principal

Le respect des droits de l'Homme "doit être au coeur de toute réponse au terrorisme" (ONU)

Publié le : dimanche, 10 décembre 2017 19:31   Lu : 230 fois
Le respect des droits de l'Homme "doit être au coeur de toute réponse au terrorisme" (ONU)

ORAN - "Le respect des droits de l'Homme doit être au coeur de toute réponse au terrorisme", a déclaré dimanche à Oran le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques auprès des Nations Unies, Taye Brook Zerihoun.

"Il faut s'attaquer aux facteurs qui favorisent le terrorisme et l'extrémisme violent", a souligné M. Zerihoun dans son allocution à l'ouverture du Forum de Haut niveau de l'Union Africaine sous le thème "Les réponses anti-terroristes efficaces et durables : Une approche régionale".

"Le terrorisme et l'extrémisme violents fleurissent dans la mauvaise gouvernance et la violation des Droits de l'Homme", a-t-il dit, insistant sur la nécessité de "s'attaquer à ces deux facteurs dangereux qui font le terreau du terrorisme".

Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques a également mis l'accent sur la coordination des efforts, appelant à "oeuvrer collectivement à la lutte contre le terrorisme et au respect des droits de  l'Homme".


Lire aussi: Oran: ouverture du Forum de haut niveau sur la lutte antiterroriste en Afrique


"L'Afrique a vu la montée du terrorisme et continue de pâtir grandement des conséquences de ce fléau", a-t-il fait observer, saluant à ce titre la "large contribution" dans ce domaine de l'Afrique, sous l'égide de l'Union Africaine.

"En Afrique, les groupes extrémistes ne connaissent aucune frontières", a rappelé M. Zerihoun avant d'évoquer l'instabilité dans la région du Sahel et plaider pour "une approche coordonnée et une réponse profonde".

"Le Sahel constitue une priorité dans l'agenda de l'ONU", a-t-il affirmé, alertant sur le fait que la défaite du terrorisme en Irak et en Syrie risque de faire voir le Sahel comme une région de repli pour les groupes terroristes.

"Face à la situation au Sahel, les Nations Unies ont mis en place un nouveau bureau de lutte contre le terrorisme ayant pour vocation de donner des avis consultatifs", a indiqué M. Zerihoun.

Le responsable a estimé que la tenue du Forum de Haut niveau qui se tient à Oran constitue la preuve de la bonne collaboration entre les pays partenaires, les invitant à coordonner davantage leurs efforts et à s'assurer qu'ils soient "viables".


Lire aussi: La lutte contre le terrorisme ne peut se limiter à la seule dimension répressive, souligne l’Algérie à l'ONU


La cérémonie d'ouverture du Forum s'est tenue en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et de l'ambassadeur Smaïl Chergui, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l'Union Africaine.

Plusieurs organismes régionaux et internationaux spécialisés dans la lutte contre la criminalité, à l'instar d'Afripol et d'Interpol, prennent part à cette rencontre marquée par la présence des pays membres de l'UA et d'autres de différents Continents.

Co-organisé par l'Algérie avec la Commission de l’Union africaine (UA), ce Forum de Haut niveau entre dans le cadre du mandat confié au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, par ses pairs de l’UA, en tant que coordonnateur des efforts de l’UA dans le domaine de la prévention et de la lutte contre le terrorisme.

Dernière modification le : dimanche, 10 décembre 2017 19:42
Le respect des droits de l'Homme "doit être au coeur de toute réponse au terrorisme" (ONU)
  Publié le : dimanche, 10 décembre 2017 19:31     Catégorie : Algérie     Lu : 230 foi (s)   Partagez