Elections locales au Sud: les électeurs votent dans une ambiance détendue

Publié le : jeudi, 23 novembre 2017 10:17   Lu : 83 fois

OUARGLA - Les électeurs votaient jeudi, par petits groupes et dans une ambiance détendue, à travers les wilayas du Sud du pays, pour élire leurs représentants aux Assemblées populaires communales  (APC) et de wilayas (APW).

Près de 1,932 million d’électeurs et électrices sont attendus dans les 1.052 centres électoraux coiffant 4.066 bureaux de vote encadrés par plus de 30.000 personnes, désignés par l’administration dans les wilayas du Sud (Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, El-Oued, Illizi, Tamanrasset, Adrar, Tindouf et Béchar), pour choisir leurs représentants parmi les listes partisanes et d’indépendants en lice pour pourvoir les sièges des futures assembles locales.

Dans la wilaya de Tindouf, des files d’attente d’électeurs se sont constituées dès l’ouverture dans certains bureaux électoraux du chef-lieu de wilaya, a constaté l’APS qui a perçu auprès de quelques électeurs et observateurs une "satisfaction" des conditions d’organisation et d’encadrement de l’opération électorale.

Pour faciliter l’opération, des candidats en lice ont assuré le transport d'électeurs, une initiative qui a été d’ailleurs saluée par plusieurs de ces derniers.

Hadj Abdelkader Zekri, commerçant dans la commune d’Oum-Laâssel, a souligné l’importance de ce rendez-vous électoral pour "le changement dans la transparence et la démocratie", au moment où la jeune Sihem (ingénieur en travaux publics) s’est félicitée de l’esprit "fair-play" affiché par l’ensemble des candidats en lice durant toute la campagne de ces élections.

L’affluence des électeurs était par contre relativement timide aux premières heures du vote jeudi dans la wilaya d’Illizi, à l’extrême Sud-est du pays, avec néanmoins une présence remarquée de nombreux jeunes, contrairement aux précédentes consultations où l’affluence des personnes âgées était la première à se manifester, pour ne pas dire donnait le coup d’envoi des élections.

Le centre électoral N.3 installé au CEM Mohamed-Billel, coiffant 11 bureaux de vote dont 4 itinérants et totalisant 4.744 électeurs et électrices, s’est distingué aux premières heures du scrutin en termes  d’affluence.

Une tournée dans des bureaux de la vallée du M’zab (wilaya de Ghardaïa) a permis de constater le déroulement normal de l’opération de vote et une affluence relativement faible en ce début de matinée glaciale, au terme d’une campagne électorale "plutôt terne", de l’avis de nombreux  observateurs locaux.

Interrogés à la sortie de bureaux de vote, quelques électeurs âgés ont salué l’atmosphère empreinte d’"enthousiasme" et d’"espoir", dans laquelle se déroule ce scrutin.

De son côté, le chef de bureau de vote de l’école Harouini dans le quartier de Theniet El-Makhzen a relevé la "faible" affluence en ce début de matinée avant d’assurer qu’elle "sera plus importante l’après-midi, les citoyens, notamment les jeunes, préférant profiter de la grasse  matinée".

 

-"Consolider l’édifice institutionnel et renforcer le développement"- 

 

Une ambiance similaire est pratiquement observée dans les wilayas d’Adrar, El-Oued et de Laghouat, où le froid glacial du début de matinée décourageait de nombreux électeurs à sortir, préférant attendre un "réchauffement" du climat pour aller accomplir leur devoir et droit électoral.

Pour certains ayant bravé le froid, à l’instar de B. Lazouzi, sexagénaire, ou C. Billel, trentenaire à El-Oued et S. Abdelkader (32 ans) à Adrar, ces élections sont une occasion pour "consolider l’édifice institutionnel et la stabilité du pays, et renforcer son développement".

Dans la wilaya d’Ouargla, les opérations de vote se déroulent dans une ambiance normale, avec une affluence allant crescendo au fil des heures, à travers l’ensemble des centres et bureaux électoraux.

Une affluence moyenne a été relevée, à titre d’illustration, au bureau féminin Anou-Mohamed au quartier Hassi-Boustane, notamment de jeunes et d’étudiantes, où plusieurs électrices, à l’instar de Mme Aïcha (53 ans), ont exprimé leur détermination à venir accomplir leur devoir électoral, dans un souci de "rechercher le meilleur pour le pays et sa préservation, en plus d’une amélioration de la prise en charge des attentes du citoyen".

Les populations nomades et rurales avaient commencé à voter depuis lundi dernier au niveau des bureaux itinérants prévus pour sillonner les zones éparses et reculées des régions du Grand Sud, rappelle-t-on.

Les walis de 10 wilayas du pays ont été autorisés à avancer, de 72 heures au maximum, la date d’ouverture du scrutin relatif à l'élection des membres des Assemblées populaires communales et de wilayas. 

Last modified on jeudi, 23 novembre 2017 11:36
Elections locales au Sud: les électeurs votent dans une ambiance détendue
  Publié le : jeudi, 23 novembre 2017 10:17     Catégorie : Algérie     Lu : 83 foi (s)   Partagez