Les partis politiques tenus d'observer un silence électoral après 22 jours de campagne électorale

Publié le : lundi, 20 novembre 2017 18:50   Lu : 457 fois

ALGER - Les partis politiques en lice pour les élections locales de jeudi prochain, sont tenus, après 22 jours de campagne électorale clôturée dimanche à minuit, d'observer un silence électoral en application des dispositions de la loi organique relative au régime électoral.

L'article 173 de cette loi stipule que la campagne électorale est déclarée ouverte 25 jours avant la date du scrutin et s'achève 3 jours avant la date du scrutin. L'article 174 précise, pour sa part, que nul ne peut, par quelque moyen et sous quelle que forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période prévue à l'article 173.

Le même texte de toi énonce dans son article 181 que la publication et la diffusion de sondages portant sur les intentions de vote des électeurs et les côtes de popularité des candidats, à moins de 72 heures à l'échelle nationale, et 5 jours pour la communauté nationale établie à l'étranger, avant la date du scrutin, sont interdites.

Concernant le déroulement de la campagne, Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a affirmé, dans une déclaration à l'APS, qu'elle s'est déroulée dans de "bonnes conditions", précisant que les interventions de son instance sont "peu nombreuses" avec 685 interventions.

"Vu le nombre important des candidats en lice pour ces élections par rapport aux législatives, cette campagne s'est déroulée dans de bonnes conditions", a-t-il relevé, ajoutant que les plaintes et les saisines étaient "peu nombreuses".

A propos de la couverture audiovisuelle de la campagne et le respect du silence électoral, l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a affirmé que la campagne s'est déroulée dans des "conditions régulières" et qu"'aucune plainte n'a été enregistrée".

"Au terme de cette campagne, et par-delà son contenu, l'ARAV ne relève pratiquement pas de dépassement significatif à cet égard, ni dans la forme ni dans le fond. Aucune plaine n'a été enregistrée de la part de partis ou  de candidats. Par voie de conséquence, l'ARAV estime que la couverture audiovisuelle de la campagne électorale s'est déroulée dans des conditions régulières", a souligné cette instance dans un communiqué.

Elle a, également, appelé l'ensemble des médias audiovisuels au "strict respect" de la période de silence  réglementaire.

Les partis politiques tenus d'observer un silence électoral après 22 jours de campagne électorale
  Publié le : lundi, 20 novembre 2017 18:50     Catégorie : Algérie     Lu : 457 foi (s)   Partagez