Il est temps de travailler et de lutter contre les slogans consacrant la paresse et l'indifference pour améliorer la situation du pays (Ouyahia)

Publié le : dimanche, 19 novembre 2017 11:18   Lu : 298 fois

TIPASA- Le secrétaire général du parti du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a appelé samedi à Tipasa à "sacraliser" le travail et à lutter contre les slogans négatifs qui consacrent la paresse et l'indifference.

Lors d'un meeting à la salle omnisport de Tipasa dans le cadre de la campagne pour les élections locales prévues jeudi prochain, M. Ouyahia a soutenu qu'il "est temps de revaloriser le travail, de relancer le processus d'édification et lutter contre les slogans qui consacrent la paresse et l'indifference à travers l'introduction de certaines réformes pour améliorer la situation de l'Algérie".

Ces réformes s'appuient sur trois axes principaux, à savoir la décentralisation des décisions qui nécessite des assemblées locales fortes et performantes, l'octroi davantage de prérogatives aux collectivités locales et la gestion de l'Assemblée populaire communale (APC) par le consensus et la concertation pour éviter les situations de blocage, a-t-il expliqué.

M. Ouyahia a mis en exergue l'intégrité et la compétence des candidats des listes électorales de se formation politique, rappelant que ces celles-ci ont été élaborées au niveau local et loin du discours de la "chkara" comme fut le cas pour certaines formations.

L'intervenant a souligné l'importance de préserver la paix et la sécurité avec lesquelles le pays a renoué à la faveur de la politique de la concorde civile initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et grâce à la magnanimité du peuple algérien et à son courage face à la machine destructive.

Evoquant les dangers qui guettent l'Algérie, M. Ouyahia a cité la chaîne "El Magharibya" qui diffuse depuis Londres (Grande Bretagne), estimant que cette chaîne constituait un des outils de propagande visant à détruire l'Algérie et à semer la discorde.

"L'Algérie a résisté à tous les plans qui visaient à la détruire et à la faire basculer dans le chaos", a affirmé le SG du RND en faisant allusion à ce qui était appelé à l'époque "les protestations du sucre et de l'huile", avant de rappeler la crise du pétrole des années 80 et ses répercussions sur la situation sécuritaire en Algérie, ainsi que les conséquences dévastatrices du désordre fomenté dans certains pays voisins et pays frères au cours des dernières années.

M. Ouyahia a évoqué les réalisations les plus importantes du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accomplies depuis son élection, notamment sur le plan socio-économique, à travers de nombreux programmes de développement concrets et indéniables, relevant à ce propos que la wilaya de Tipasa avait connu "un changement radical à tous les niveaux" au cours des dernières années .

Le même responsable a souligné que "l'Algérie a résisté trois années durant à l'effondrement des prix du pétrole, grâce à la politique éclairée du président de la République, qui a réussi à effacer les dettes extérieures en insistant  sur le non recours à l'endettement extérieur ou au Fond monétaire international (FMI)".

M. Ouyahia a ajouté que les mesures prises récemment par le gouvernement pour gérer la crise financière s'inscrivaient dans la même démarche tout en préservant la politique sociale de l'Etat. Il a en outre défendu le projet de loi de finances 2018 qui consolide, a-t-il dit, la dynamique de développement local à travers l'augmentation du plafond du budget des communes de 35 à 100 milliards DA, la levée du gel sur l'ensemble des projets de développement, et le soutien à l'agriculture et à l'investissement dans tous les domaines.

 

 

Les mesures du gouvernement face à la crise économique visent à dynamiser  le développement et améliorer la situation des Algériens (Ouyahia)

 

ALGER - Le secrétaire général du parti du Rassemblement  national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a souligné samedi soir à Alger que l'objectif des mesures prises par le gouvernement en exécutant les directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour faire face à la crise économique, était la dynamique de développement et l'amélioration de la situation des Algériens.

Dans une déclaration lors de son passage à l'émission "Bila kouyoud" diffusée par la chaine el Bilad, M. Ouyahia a indiqué: "Je rassure que les mesures prises par le gouvernement pour gérer la crise financière en exécutant les directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika pour faire face à la crise économique, ont pour objectif la dynamique de développement et l'amélioration de la situation des algériens".

Dans ce contexte, Il a rappelé qu'à la date du 22 octobre dernier il n'y avait au niveau du trésor public que "la somme d'environ 50 milliard de dinars et sans la décision du président Bouteflika ordonnant au gouvernement de mettre en exécution le recours du trésor à l’emprunt de la Banque centrale nous n'aurions pas pu payer les salaires des travailleurs pour le mois de novembre qui est de l'ordre d'environ 100 milliard de dinars". "La vérité est amer", a-t-il dit.

Le même responsable a souligné que "l'Algérie a résisté trois années durant à l'effondrement des prix du pétrole, grâce à la politique éclairée du président de la République, qui a réussi à effacer les dettes extérieures en insistant sur le non recours à l'endettement extérieur ou au Fond monétaire international (FMI)".

Dans ce contexte, le secrétaire général du RND, ne prévoit pas un énorme taux d'inflation du fait du recours du trésor à l’emprunt de la Banque centrale comme certains le prédisent, observant que le taux d'inflation enregistré aujourd'hui était de l'ordre de 6 pc. Il a également souligné que la Banque d'Algérie "contrôlera cette opération avec précision et que le président de la République sera informé chaque 3 mois".

Par ailleurs, M. Ouyahia a indiqué que le président de la République veille à la gestion des affaires du pays soulignant que "ceux qui connaissent la psychologie du président de la République savent bien que le président Bouteflika n'a jamais faillit à ses devoirs, le gouvernement se réuni périodiquement sous sa présidence et les affaires du pays sont gérées d'une manière normale".

Il a également affirmé son "soutien personnel et le soutien de son parti politique au président Bouteflika si ce dernier se porte candidat au élections présidentielles de 2019, soulignant les réalisations les plus importantes du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accomplies depuis son élection. 

M. Ouyahia a ajouté que le soutien au président de la République, Abdelaziz Bouteflika signifie "le soutien à la continuité qui apportera beaucoup de bien à tous les algériens".

Il est temps de travailler et de lutter contre les slogans consacrant la paresse et l'indifference pour améliorer la situation du pays (Ouyahia)
  Publié le : dimanche, 19 novembre 2017 11:18     Catégorie : Algérie     Lu : 298 foi (s)   Partagez