Menu principal

Menu principal

La démocratie participative, une revendication populaire consacrée par la Constitution

Publié le : vendredi, 17 novembre 2017 14:57   Lu : 272 fois
La démocratie participative, une revendication populaire consacrée par la Constitution

SOUK AHRAS- Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé, jeudi à Sédrata (50 km à l'est de Souk Ahras), que la démocratie participative, "l’une des revendications populaires a été consacrée par la Constitution''.

La première phase de l’atelier de la démocratie participative au niveau du gouvernement a été achevée pour permettre la prise en charge des préoccupations du citoyen à travers ses représentants dans les comités de quartiers et le mouvement associatif, a indiqué le ministre devant les stagiaires de l’Institut national spécialisé de formation professionnelle (INSFP) qu’il a inauguré à Sedrata dans le cadre de sa visite de deux jours dans cette wilaya.

"Le citoyen est aujourd’hui placé au coeur de toutes les réformes engagées par les pouvoirs publics dans le pays'', a assuré M. Bédoui qui a rappelé l’insistance du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à servir le citoyen n’importe où au pays, dans les endroits les plus profonds et lointains, à travers des régions frontalières et dans le Sud.

''Toutes ces régions sont aujourd’hui traversées par les réseaux d’électricité et de gaz et des milliers de kilomètres de routes y ont été ouverts et des écoles y ont été construites'', a relevé le ministre,  soulignant toutefois que certaines insuffisances demeurent enregistrées.

''La commune représente la cellule fondamentale de l’Etat et le moteur du développement durable'', a indiqué Bedoui, estimant que ''l’élection à la commune n’est pas un poste, mais une responsabilité qui, à l’avenir, se concrétisera à travers un code qui reliera le citoyen à l’élu''.

Il a en outre estimé nécessaire que les citoyens prennent conscience des dangers qui menacent le pays et de la nécessité de préserver sa sécurité et sa stabilité et cela, a-t-il ajouté, implique ''une participation massive aux prochaines élections''.


Lire aussi : La presse nationale met l'accent sur les conditions de déroulement de la campagne électorale


S’adressant aux stagiaires, le ministre a indiqué que l’Algérie a besoin de techniciens supérieurs et d’une main d’oeuvre qualifiée et spécialisée, qualifiant le secteur de la formation professionnelle de "stratégique" du moment où 80 % de ses diplômés obtiennent des emplois, a-t-il noté.

M. Bedoui a promis l’octroi de nouveaux équipements pour l’INSFP de Sedrata qui a une capacité de 300 places pédagogiques, un internat de 120 lits et accueille des stagiaires de Souk Ahras, Tébessa, Guelma, El Tarf, Khenchela et Oum El Bouaghi.

Le ministre a visité, dans la même commune, l’exploitation agricole Abdelmadjid Mansouri spécialisée dans la culture intensive des céréales et l’élevage bovin pratiqués sur 300 hectares.

Une centrale solaire d’une capacité de 15 mégawatts, installée sur 30 hectares, a été inaugurée par le ministre à Oued Kebrit, région classée dans la zone des Hauts plateaux. Il devait également présider la mise en service du projet d’alimentation en eau potable de la commune d’Oum  Laâdhayem, visiter le poste frontalier mixte (Police-Douane) à Fouidh, dans la commune d’Ouled Moumène, et tenir une réunion avec les représentants de la société civile à la salle Miloud Tahri du chef-lieu de wilaya .

 

''Les prochaines Assemblées locales élues auront l’honneur de concrétiser les réformes contenues dans la Constitution''

 

 Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a indiqué jeudi soir à Souk-Ahras que les "les futures Assemblées locales élues auront l’honneur de concrétiser les profondes réformes contenues dans la nouvelle Constitution".

Au cours d’une rencontre avec les représentants de la société civile organisée à la salle Miloud Tahri du centre ville dans le cadre d’une visite de travail de deux jours dans cette wilaya, le ministre a précisé que les prochaines Assemblées élues bénéficieront au titre de la nouvelle loi relative aux collectivités territoriales devant concrétiser les principes de la décentralisation dans la gestion des communes et l’élargissement de leurs prérogatives.

L’élu local sera responsable devant les électeurs et ce conformément aux cadres et principes légaux et organisationnels consacrés dans "la Charte de la démocratie participative", a souligné le ministre.

Les prochaines Assemblées élues auront à leur charge de concrétiser la nouvelle politique économique qui prévoit l’activation ''d’un rôle économique efficace'' pour les collectivités locales, basé, a-t-il ajouté, sur ''l’initiative locale'', d’autant ''que les futures collectivités locales élues opèreront selon un système fiscal complètement différent" et ce à travers la loi fiscale locale laquelle, a soutenu le ministre, ''confèrera davantage de clarté et de précisions s’agissant des revenus de la commune''

Cet arsenal juridique "consolidera les formules de gestion de ces Assemblées", ce qui va permettre, a-t-il ajouté dans l’avenir aux collectivités locale de s’adapter avec les techniques modernes et

l’adoption de procédés de "gestion par délégation et d’excellence", et "la réussite de partenariats entre les collectivités locales et les secteurs public et privé".

En réponse aux préoccupations des représentants de la société civile  basées essentiellement sur les questions du logement, la santé, le déficit en alimentation en eau potable (AEP) et le chômage, le ministre de l’Intérieur qui a affirmé que la wilaya de Souk-Ahras bénéficiera d’un accompagnement spécial dan le domaine de l’investissement agricole et touristique, a appelé à s’investir dans ces deux secteurs névralgiques pour faire de cette région "une base d’exportation de produits agricoles'' et   ''une région pilote dans l’agroalimentaire''.

Le ministre de l’Intérieur, de Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a appelé les présents à participer ''massivement'' à l’échéance électorale du 23 novembre prochain.

 

M. Bedoui poursuivra sa visite vendredi à Souk-Ahras et devra inaugurer le nouveau siège de l’Assemblée populaire communal (APC) de Souk-Ahras et le centre médicosocial des employés des collectivités locales et procédera également à la pose de la première pierre du projet de réalisation d’une unité régionale de la sûreté nationale prévue dans la ville de Souk-Ahras.

Dernière modification le : vendredi, 17 novembre 2017 16:04
La démocratie participative, une revendication populaire consacrée par la Constitution
  Publié le : vendredi, 17 novembre 2017 14:57     Catégorie : Algérie     Lu : 272 foi (s)   Partagez