L’impératif de moraliser l’action politique et d’engager un dialogue national (Belaid)

Publié le : jeudi, 16 novembre 2017 11:16   Lu : 238 fois

GHARDAIA - Le président du Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaid, a relevé mercredi à Ghardaia l’impératif de moraliser l’action politique et d’engager un dialogue national impliquant tous les acteurs pour redonner espoir aux algériens.

Au cours d’un meeting animé à la salle de cinéma M’Zab dans le cadre de la campagne pour les élections du 23 novembre, M. Belaid a souligné que "le pays a besoin d’une véritable cohésion sociale basée sur la confiance entre les gouvernants et gouvernés d’une moralisation de la pratique politique".

Le président du Front El Mostakbal a estimé que la crise que vit l’Algérie "est une crise morale et de mauvaise gouvernance. La déliquescence de l’action politique est à l’origine de cette crise qui a crée chez nos jeunes le désespoir et le renoncement à la citoyenneté", a-t-il expliqué.

Le leader d’El Mostakbal a, à la même occasion, appelé à un dialogue et une moralisation de la vie politique à même de consolider l'édifice d’un Etat fort, d’une démocratie participative garantissant les droits et devoirs pour chaque citoyen répondant également aux aspirations de la société algérienne.

"L’Algérie a besoin de tous ses fils pour relever les défis et surmonter cette crise actuelle", a soutenu M. Belaid avant d’ajouter que notre jeunesse constitue "un trésor inestimable pour peu que l’on lui redonne espoir en instaurant les principes d'une bonne gouvernance de la chose publique basée sur la compétence uniquement la compétence".

M. Belaid a souligné l’importance d’investir dans l’élément humain étant une source de création de richesse et d’accompagner et de former les jeunes de manière à leur permettre de participer à la prise de décisions.

Le président d’El Mostakbal a invité au terme de son intervention tous ses militants et sympathisants à voter massivement le 23 novembre pour contrecarrer l’anéantissement des espoirs du peuple algériens , de la  médiocrité et la mauvaise gouvernance.

L’impératif de moraliser l’action politique et d’engager un dialogue national (Belaid)
  Publié le : jeudi, 16 novembre 2017 11:16     Catégorie : Algérie     Lu : 238 foi (s)   Partagez