La presse nationale met l'accent sur les conditions de déroulement de la campagne électorale

Publié le : mercredi, 15 novembre 2017 12:48   Lu : 304 fois
La presse nationale met l'accent sur les conditions de déroulement de la campagne électorale

ALGER - Les titres de la presse nationale paraissant mercredi ont mis l'accent sur les conditions de déroulement de la campagne électorale pour les locales du 23 novembre.

El Moudjahid a souligné, dans son éditorial, "la maturité" des formations politiques et leurs candidats qui mènent une campagne d'une grande richesse du point de vue thématique.

La même parution qui reprend  le  ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, assurant que tous les moyens matériels et humains sont réunis pour garantir un bon  déroulement du scrutin, fait état de la caravane de sensibilisation lancée par le ministère de l'Intérieur à travers les 48 wilayas du pays.

Horizons a mis en évidence la "satisfaction" affichée par le  ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, quant au déroulement de la campagne électorale "porteuse de propositions et d'idées".

La parution a repris dans son carnet de campagne, les déclarations de Djamel Ould Abbès à Ouargla où il a soutenu que son parti "est le seul à défendre les catégories défavorisées" au moment où le leader du MSP,  Abdelmadjid Menasra, a estimé, à Blida, que "le changement ne se fera que par les urnes".


Lire aussi: Locales 2017: le rôle des élections locales dans le renforcement de la stabilité du pays souligné


Le même responsable a invité, dans une interview accordée à El Khabar, les partis de la majorité à ne pas recourir aux symboles de l'Etat dans la compétition électorale, exprimant par ailleurs son "satisfecit" sur le  déroulement de cette campagne notamment en ce qui concerne "l'adhésion populaire".

Le même titre rapporte que le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes promet à Ouargla "le dégel des projets".

Liberté reprend les propos de M.Bedoui, qui a nié l'existence d'un lien entre la campagne électorale pour les locales et l'échéance de 2019, soulignant  que "le rendez-vous des présidentielles est clairement fixé par la Constitution". Le même titre fait cependant état d'un candidat pour l'APC de Bethioua (Oran) qui est "condamné par la Justice".

L'Expression qui a noté que la campagne électorale s'est transformé en un "véritable enfer pour certains citoyens pris en otage par des comportements inciviques de candidats qui aspirent à gérer leurs localités", a donné la parole au sociologue Nacer Djabi qui a estimé que "la restriction des prérogatives du P/APC a poussé les candidats à discourir sur des généralités incompréhensibles en guise de programme électoral".


Lire aussi: Locales 2017: les candidats mettent l'accent sur la participation massive des citoyens au scrutin


Le quotidien Reporters a donné, quant à lui,  la parole au candidat tête de liste du Rassemblement national démocratique (RND) pour l'APC de Rélizane, qui "a lancé un appel pour un vote massif" avec l'engagement de  "servir le citoyen".

La Nouvelle République estime, pour sa part, que la campagne électorale peine à prendre son régime de croisière, relevant que plus de 15 jours après son lancement, cette campagne "fait du surplace".

Sawt El Ahrar écrit que les partis politique et les candidats continuent à sensibiliser les citoyens sur l'importance du scrutin du 23 novembre, reprenant entre autres le président du Front national algérien (FAN), Moussa Touati, qui a plaidé à Mostaganem pour "une révision des missions des assemblées élues".

La presse nationale met l'accent sur les conditions de déroulement de la campagne électorale
  Publié le : mercredi, 15 novembre 2017 12:48     Catégorie : Algérie     Lu : 304 foi (s)   Partagez