Locales 2017: le rôle des élections locales dans le renforcement de la stabilité du pays souligné

Publié le : mercredi, 15 novembre 2017 11:53   Lu : 366 fois
Locales 2017: le rôle des élections locales dans le renforcement de la stabilité du pays souligné
Photo APS

ALGER - Le rôle des élections locales du 23 novembre prochain dans le renforcement de la stabilité et de la sécurité du pays a été souligné, mardi au 17ème jour de la campagne, par plusieurs partis politique en lice pour ce nouveau rendez-vous électoral, lançant par la même occasion un appel aux électeurs pour se rendre massivement aux urnes le jour du scrutin.

Dans ce cadre, le président du parti Fadjr El Djadid, Tahar Benbaïbeche a estimé, depuis Sidi Bel-Abbès, où il a animé un meeting électoral, que les prochaines élections locales constituent un "rendez-vous décisif" pour  l'avenir de l’Algérie afin d’assurer sa stabilité pour les cinq prochaines années.

Il a également mis l’accent sur la nécessité, pour les électeurs, d'aller le 23 novembre prochain aux urnes pour voter comme des citoyens "décideurs", insistant sur l'importance du respect de la volonté et le choix du peuple.

Abordant la situation économique du pays, M. Benbaïbeche a critiqué la politique de dépendance totale aux hydrocarbures, appelant à valoriser d'autres secteurs comme l'agriculture pour promouvoir une économie  nationale diversifiée.

Pour sa part, le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, qui était en déplacement à Jijel, a mis en exergue le rôle de la réconciliation nationale, prônée par le président de la République,  Abdelaziz Bouteflika, dans le retour de la stabilité au pays", appelant les électeurs à se rendre massivement aux urnes le jour du scrutin.


Lire aussi: Elections locales: tous les moyens matériels et humains réunis


Par ailleurs, M. Benyounes a réitéré son appel en faveur de l'élargissement des prérogatives de l'élu local pour "une meilleure gestion" des collectivités locales, notamment la question du foncier, soulignant, en outre, la nécessité d'engager des réformes économiques pour offrir au secteur privé une "meilleure visibilité" pour l'investissement dans différents domaines comme ceux de l'agriculture et du tourisme.

Animant un meeting à Aflou (Laghouat), le président du Front Algérie Nouvelle (FAN), Djamel Benabdessalem, a souligné la nécessité pour l'Algérie de bâtir un front intérieur "solide et soudé, accompagné d'une vaste mobilisation populaire patriotique pour faire face à tous les dangers qui guettent le pays’’.

Il a, dans ce contexte, affirmé que l'Armée nationale populaire "déploie de louables efforts dans la protection de la Nation et de notre stabilité, ce qui nécessite une adhésion de toutes les forces de la société pour soutenir cette mobilisation de l'armée".

Il a, par ailleurs, mis en avant l'importance d'une bonne gouvernance à l'échelle nationale et locale, à travers l'adoption d'une une stratégie globale susceptible de servir le processus de développement national et de  surmonter les difficultés économiques actuelles.


Lire aussi: Locales 2017: caravane de sensibilisation sur l'importance des élections pour "la construction de l'avenir"


De son côté, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a affirmé, depuis Ouargla, que son parti oeuvrera pour la levée du gel sur les projets importants dont a bénéficié la région,  notamment dans les domaines de la santé, l’éducation, l’habitat, et le projet de ligne ferroviaire Hassi Messaoud-Touggourt.

Il a, dans le même sillage, rappelé les réalisations dont a bénéficié la wilaya d’Ouargla depuis 1999, à l’instar de "la multiplication des offres d'emplois pour les jeunes de la région sur instructions fermes du président de la République, la réalisation de la faculté de médecine, la disponibilité du transport scolaire et l’inauguration du centre anticancéreux".

M. Ould Abbès a également axé son discours électoral sur la catégorie des jeunes et sur la grande importance à accorder à la commune en tant que "cellule de base" de l’Etat.

Le SG du FLN a, au terme de son intervention, appelé les citoyens à une participation massive lors des prochaines élections locales, les invitant à choisir les candidats de sa formation politique.

 

Plus de prérogatives aux élus pour une meilleure gestion des assemblées locales

 

Pour sa part, le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati a appelé, depuis Mostaganem, à revoir au niveau local la relation entre les assemblées élues et les instances désignées, pour permettre au peuple de faire valoir son autorité et sa souveraineté constitutionnelle, soulignant que la gestion de l’APC doit relever de l'autorité des élus en accordant de larges prérogatives à son président et en élargissant la participation des  citoyens aux délibérations et à la prise de décision.

Par ailleurs, le président du FNA a appelé les électeurs à participer en masse lors du prochain scrutin, affirmant que l'abstention n'était pas la solution, rappelant au passage que sa formation politique "milite, depuis sa création, pour édifier un Etat de droit et d'équité et pour l'indépendance de la justice".

Le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, a appelé, à Oum El Bouaghi, les futurs élus des assemblées locales à préserver le foncier agricole et industriel ainsi que celui destiné à accueillir des projets de logements, estimant que les futurs élus seront confrontés à de grandes difficultés liées au foncier réservé aux projets.


Lire aussi: Locales 2017: des partis mettent l'accent sur l'édification d'une économie nationale diversifiée


En déplacement à Guelma, le président du parti Talaie El Hourriet, Ali Benflis a affirmé que sa formation politique "poursuivra son combat pacifique pour expliquer les alternatives qu'il propose comme solutions aux différents problèmes politiques et économiques dont souffre le pays", indiquant que la campagne électorale "constitue une étape visant à défendre les grandes lignes du programme de son parti".

M. Benflis a réitéré son plaidoyer en faveur de l’édification d’une Algérie "forte, démocratique et sociale, souveraine, dans le cadre des principes de l’Islam, conformément à la déclaration du 1er novembre 1954", tout en soulignant la nécessité d'ouvrir les portes du dialogue national avec la participation de toutes les parties concernées.

Depuis Chlef où il a animé un meeting, le président du Parti algérien vert pour le développement, Ali Amara, a plaidé pour la préservation de l’Etat social "garant de la dignité du citoyen", ajoutant que "le changement de l'orientation économique du pays, ne doit pas nécessairement engendrer un changement de son orientation sociale".

Aussi, a-t-il cité, parmi les facteurs devant contribuer à la préservation de la politique sociale de l'Etat, l'élargissement des prérogatives des présidents des APC, afin de leur permettre, a-t-il dit, "de tenir leurs  engagements et de contribuer au développement de leur collectivité".

Locales 2017: le rôle des élections locales dans le renforcement de la stabilité du pays souligné
  Publié le : mercredi, 15 novembre 2017 11:53     Catégorie : Algérie     Lu : 366 foi (s)   Partagez