Locales 2017: le RCD plaide pour une gestion "solidaire" et "transparente" des affaires des APC

Publié le : mardi, 14 novembre 2017 14:18   Lu : 176 fois

BOUIRA - Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcen Belabbès, a plaidé mardi lors de sa tournée électorale à Bouira en prévision des locales du 23 novembre, pour une gestion "solidaire" et "transparente" des affaires des Assemblées populaires communales (APC).

Au cours de sa halte à Bechloul (Est de Bouira), le président du RCD a appelé les citoyens à veiller de façon permanente à la gestion des affaires communales qui doit être "solidaire" et "transparente". Pour assurer cette  gestion de l’APC, M. Belabbès a incité les citoyens à s’organiser en associations et comités de villages pour participer à la prise de décisions concernant le développement de la municipalité.

"Cette solidarité doit se concrétiser sur le terrain avec des rencontres entre responsables locaux et citoyens", a insisté l’orateur lors d’une rencontre de proximité tenue au centre-ville de Bechloul en présence d’un public nombreux. "Nous devons aussi veiller à une gestion transparente de l’argent et des affaires de l’APC, nous sommes tous responsables", a ajouté le patron du RCD.

Le président d’APC doit gérer les affaires de la commune de façon "transparente" et faire état de son bilan à chaque fin de mandat pour éclairer l’opinion publique sur le sort de l’argent du peuple et des projets de développement attribués à la commune, a-t-il ajouté.

"Ces principes assureront une gestion efficace des affaires de la municipalité et le maire doit sévir contre toute sorte de corruption car il représente les citoyens", a-t-il dit, avant d’appeler les habitants de Bechloul à voter pour la liste du RCD portant le numéro 31 afin d’élire des hommes "courageux" et "capables" de "porter haut la voix du peuple car les élus du RCD ne sont pas des représentants de l’administration auprès des citoyens, mais le contraire", a-t-il insisté.

Pour M. Belabbès, l’Algérie ne connaît pas de crise économique, mais une crise d’hommes capables de renverser la situation et moderniser le pays et les conditions de vie du citoyen. "Un vrai homme élu par le peuple doit être conscient de sa responsabilité et il doit travailler sérieusement pour améliorer les conditions de vie des jeunes Algériens. Pourquoi tous ces jeunes Algériens fuient leur pays avec la pire des façons qui est l'immigration clandestine ? Parce qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils veulent dans leur pays et leurs régions", a estimé le président du RCD.

Ce dernier a souligné, en outre, que la commune devait être un espace de vie pour les citoyens notamment les jeunes. "Donc, les responsables doivent œuvrer pour la création de cet espace via la réalisation d’usines pour le travail et de centres de loisirs, de sport et de détente", a plaidé M. Belabbès.

Dans la matinée, le patron du RCD a animé des rencontres de proximité similaires à Haïzer, El-Asnam, El-Adjiba, M’Chedallah et Saharidj (Est de Bouira).

Locales 2017: le RCD plaide pour une gestion "solidaire" et "transparente" des affaires des APC
  Publié le : mardi, 14 novembre 2017 14:18     Catégorie : Algérie     Lu : 176 foi (s)   Partagez