La campagne électorale aborde sa dernière ligne droite, les candidats multiplient les appels à un vote massif

Publié le : lundi, 13 novembre 2017 09:52   Lu : 340 fois
La campagne électorale aborde sa dernière ligne droite, les candidats multiplient les appels à un vote massif
Photo APS

ALGER - Les appels à une participation massive aux locales du 23 novembre prochain se multiplient à l'entame ce dimanche de la troisième et dernière semaine de la campagne électorale, où les candidats s'attèlent à convaincre les citoyens d'aller en force aux urnes.

Au 15ème jour de la campagne, le président du parti El Fadjr El Djadid, Tahar Benbaïbeche, a invité  à Oum El Bouaghi, les citoyens à participer massivement aux élections locales, estimant que l'"abstention signifie le choix du statu quo".

Il a soutenu, à ce propos, que l'avenir du pays "est entre les mains de ses enfants qui doivent se diriger le 23 novembre vers les urnes pour voter et préserver" leurs voix.

Pour lui, les problèmes du pays "ont dépassé les gouvernements et les partis, et seul le peuple peut les affronter, non par l'anarchie, le régionalisme et le clientélisme, mais en choisissant ses représentants légitimes", a-t-il dit.

Dans le même sillage, le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a lancé, à Alger, un appel à une participation "massive" aux prochaines échéances.


Lire aussi: Campagne électorale: la stabilité du pays au cœur des discours des leaders des partis politiques


Par la même occasion, il a mis l'accent sur le rôle de la femme dans la vie politique du pays, en réaffirmant la conviction du parti quant à sa nécessaire présence au sein des Assemblées locales, ainsi que l'importance du rôle "pivot" qu'elle accomplit à ce niveau de responsabilité.

De même pour le président du mouvement El Islah, Filali Ghouini, qui a appelé à Jijel, les citoyens à se diriger "massivement" aux urnes le jour du scrutin, en promettant qu'en cas de victoire, son parti proposera un "nouveau modèle d'élus" qui rétablira la confiance entre le citoyen et les responsables.

Idem pour le président de Tajamouaa Amel El Jazaïr (TAJ), Amar Ghoul, qui a aussi appelé depuis Naâma, à aller en masse aux urnes pour élire les candidats les plus intègres et les plus responsables capables de prendre  comme il se doit leurs préoccupations.

Evoquant le programme de son parti, il a expliqué que celui-ci propose des priorités allant de pair avec les spécificités de chaque wilaya pour "lutter contre la marginalisation et l'exclusion, et assurer l'égalité des chances entre les régions du pays et une répartition économique équitable au profit des communes frontalières et enclavées".


Lire aussi: Locales 2017: faible présence des femmes en têtes de liste des partis politiques


M. Ghoul a plaidé, en outre, pour de larges prérogatives aux Assemblées populaires communales pour booster l'investissement au niveau local et réaliser de nouveaux projets en harmonie avec les spécificités de chacune des zones agricoles, pastorales et touristiques, outre le traitement des problèmes qui font obstacle au développement.

Même appel lancé par le président du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), Mohamed Saïd, qui a mis l'accent à Guelma sur l'importance d'aller en force aux urnes le jour du scrutin, à même de permettre de faire barrage à toute éventualité de fraude.

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, en déplacement à Laghouat, s'est penché, quant à lui, sur l'"importance de l'ancrage du sens patriotique chez les jeunes", d'où la nécessité, a-t-il souligné, de former des hommes et des femmes imbus de valeurs patriotiques, pour préserver la stabilité du pays.

Le président du FNA a assuré, à cet égard, que son parti s'employait à former des jeunes jaloux de leur patrie, tout en mettant l'accent sur l'impératif d'une prise de conscience du citoyen de ses droits et devoirs envers son pays.


Lire aussi: Locales 2017:  647 interventions effectuées par la HIISE (Derbal)


Par ailleurs, dans la perspective des échéances électorales, la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a annoncé avoir effectué 647 interventions depuis la convocation du corps électoral.

Selon le président de cette instance, Abdelwahab Derbal, parmi les 647 interventions effectuées à ce jour, figurent "des notifications, des saisines et des interventions directes".

Il a relevé, en outre, qu'au vu du nombre important de candidats, de listes (11.000) et du nombre de meetings animés par les candidats, la campagne se déroule dans de "bonnes conditions", faisant observer que "très peu de dépassements ont été enregistrés" et que "trois cas seulement ont été déférés à la justice, car relevant de la criminalité comme les permanences incendiées".

La campagne électorale aborde sa dernière ligne droite, les candidats multiplient les appels à un vote massif
  Publié le : lundi, 13 novembre 2017 09:52     Catégorie : Algérie     Lu : 340 foi (s)   Partagez