×

Message

Cache vidé (18.47MB)

Elections locales 2017: Belkacem Sahli insiste sur la nécessité de "choisir les compétences" 

Publié le : samedi, 11 novembre 2017 16:14   Lu : 212 fois

ORAN - Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a appelé jeudi à Oran les citoyens à choisir les compétences le 23 novembre en cours à l’occasion des élections locales pour réussir à relever les défis auxquels est confronté le pays.

"Faire le bon choix est primordial le 23 novembre, car c’est seulement avec des élus compétents que le pays pourra faire face aux différents défis auquel il est confronté dans différents secteurs", a lancé M. Sahli lors d’un meeting animé à la salle El Feth dans le cadre de la campagne électorale.

Pour l’orateur, la gestion des collectivités locales ne peut être dissociée de la politique globale prônée par les autorités publiques, d’où la nécessité de confier les affaires des Assemblées communales et de wilayas à des personnes compétentes ayant un niveau intellectuel relevé.

"C’est dans cette optique d’ailleurs que l’ANR a privilégié dans ses listes qu’il a présentées pour les élections locales le critère du niveau intellectuel", a ajouté son premier responsable, précisant que son parti, qui sera en course dans six communes dans la wilaya d’Oran, en plus de l’Assemblée populaire de wilaya, "occupe les devants de la scène en matière de nombre des universitaires candidats".

"Si l’ANR axe sur ce paramètre, c’est parce qu’il reste persuadé que sans un élu compétent et bien instruit, toutes les réformes envisagées au niveau local ne donneront pas leurs fruits sur le terrain au grand dam du simple citoyen censé être le premier bénéficiaire de ces réformes", a souligné son président.

A ce titre, M. Sahli a rappelé que son parti est un fervent partisan de la révision des codes de la commune et de la wilaya, "une révision devenant inéluctable pour faire face à la situation économique difficile que traverse le pays", selon ses dires.

"Si nous militons pour que les élus locaux aient plus de prérogatives dans le cadre de la décentralisation du pouvoir, c’est pour qu'ils soient à la hauteur de leurs nouvelles responsabilités, et cela ne peut se faire en aucun moment s’ils ne remplissent certaines critères", a-t-il poursuivi, plaidant au passage pour l’approfondissement des réformes politiques de 2011 et la levée des obstacles devant les investisseurs au niveau local. 

Le même responsable a enfin appelé à respecter la légitimité populaire à travers les urnes, critiquant les partisans de "la phase transitoire", en les conseillant d’attendre 2019 pour briguer le poste du premier magistrat du pays. "le président de l’Algérie est toujours en poste", a-t-il soutenu.

Elections locales 2017: Belkacem Sahli insiste sur la nécessité de "choisir les compétences" 
  Publié le : samedi, 11 novembre 2017 16:14     Catégorie : Algérie     Lu : 212 foi (s)   Partagez