campagne électorale: la relation élus-administration et le financement de l'économie, thèmes dominants

Publié le : jeudi, 09 novembre 2017 09:13   Lu : 102 fois
campagne électorale: la relation élus-administration et le financement de l'économie, thèmes dominants

ALGER- L'implication du citoyen dans la gestion des affaires de sa commune, la relation entre élus et administration et la question du financement non conventionnel de l'économie nationale ont été parmi les thèmes dominants le 11ème jour de la campagne pour les élections des Assemblées populaires communales et de wilaya (APC/APW) du 23 novembre prochain.     

Mettant l'accent sur l'importance de l'engagement citoyen, le premier secrétaire national du Front des Forces socialistes (FFS), Mohamed Hadj Djilani, a affirmé depuis la ville Ali Mendjeli (Constantine) que "les citoyens doivent prendre conscience de l'importance de faire entendre leur voix".

Lors d'activités de proximité dans plusieurs quartiers de cette méga cité, M. Hadj Djilani a estimé que la participation à cette échéance électorale "renforce le sentiment d'appartenance nationale et forge la citoyenneté".


Lire aussi: Locales 2017: les partis appellent leurs candidats à éviter les promesses irréalistes


Il a ajouté que "le FFS a de tout temps milité pour l'implication des citoyens, les jeunes et les femmes notamment, dans la gestion des affaires de leur collectivité", assurant que cette implication favorise "le développement".

Le secrétaire général du mouvement Ennahda, Mohamed Douibi, représentant de l'union Ennahda-Adala-Bina, en déplacement également à Constantine, a indiqué, à Zighoud Youcef (40 km au nord-est du chef-lieu de wilaya) que l'élu local constitue le principal acteur dans le processus de développement des collectivités, soulignant l'importance de choisir l'élu "intègre et compétent".

M. Douibi a plaidé pour une "coopération continue entre élus et administration dans le cadre des prérogatives de chaque partie", pour permettre de "répondre aux préoccupations des citoyens".

Au cours d'un meeting à Bouira, le président du Front de l'Algérie nouvelle (FAN), Djamel Benabdeslam, a affirmé que les hommes politiques, les élites et la jeunesse "doivent agir pour sortir le pays de la crise". 


Lire aussi: L'importance de la promotion du rôle des Assemblées locales dans le développement mise en avant


M. Benabdeslam a insisté sur les valeurs d'union et de solidarité. "Nous devons nous remettre sérieusement au travail pour bâtir par nous-mêmes notre cher pays. Personne ne viendra de l'étranger pour le faire", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que "la société civile est appelée aussi à s'organiser et être consciente des différents défis auxquels fait face l'Algérie dans l'actuelle conjoncture économique et politique".

Par ailleurs, le président du FAN s'est montré critique à l'égard des mesures prises par le gouvernement pour affronter la crise actuelle née de la chute des prix du pétrole, considérant que "le financement non conventionnel (de l'économie) provoqueront l'inflation et la hausse des prix des différents produits".


Lire aussi: Locales 2017: Les partis exhortent leurs candidats à prôner un discours


S'exprimant à Saida, le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, a plaidé, de nouveau, pour une approche libérale pour faire face à la situation économique que traverse le pays, réaffirmant son soutien à la démarche du gouvernement de recourir au "financement interne non conventionnel". 

La possibilité pour la Banque d'Algérie d'acheter directement des titres émis par le Trésor est "la seule solution" pour financer l'économie, favoriser la croissance et remédier à la contraction des ressources financières induite par la baisse drastique des prix du pétrole, a-t-il fait valoir.

Le président du MPA a insisté, dans le même temps, sur la nécessité d'adopter de nouvelles réformes structurelles allant dans le sens de la diversification de l'économie pour en finir avec l'économie de rente qui repose sur les hydrocarbures.

Dans ce contexte, M. Benyounès a insisté sur l'impératif d'encourager les entreprises économiques relevant du secteur privé qui constituent "l'avenir de l'économie nationale", devant être fondée sur "l'efficience et la justice sociale".

 

 

Last modified on jeudi, 09 novembre 2017 10:12
campagne électorale: la relation élus-administration et le financement de l'économie, thèmes dominants
  Publié le : jeudi, 09 novembre 2017 09:13     Catégorie : Algérie     Lu : 102 foi (s)   Partagez