Intérêt des médias pour le discours de campagne des partis en lice (presse nationale)

Publié le : mercredi, 08 novembre 2017 11:34   Lu : 216 fois

 

ALGER- Les titres de la presse nationale parue mercredi se sont intéressés au discours développé par les partis politiques engagées durant les dix jours de la campagne électorales pour les locales du 23 novembre .

Le quotidien Horizons qui a analysé le discours de campagne note que les APC font de l'ombre aux APW, estimant que le renouvellement des assemblées de wilayas a été peu évoqué durant les dix premiers jours de campagne. Le journal a souligné "une présence remarquée" des affiches en langue amazighe que ce soit celles du ministère de l'Intérieur ou despartis politiques en lice dans cette joute électorale.

Sous le titre "un mandat pas comme les autres", le même titre estime dans son éditorial que le prochaine mandature "sera marquée par lamise en oeuvre de réformant de réformes consacrant plus de prérogatives aux élus locaux, une large marge de manoeuvre pour booster l'économie locale".

Dans son carnet de campagne, Liberté reprend les déclarations des chefs de partis lors de leurs meetings respectifs à travers le territoirenational. Ainsi la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a soutenu à Tizi Ouzou que "la planche à billets est une mauvaise aventure", alors que le président du Rassemblement pour la Culture et la démocratie, Mohcine Belabbas, relève que "la gestion solidaire et transparente est la clé de la réussite".

Le même titre reprend également l'appel "à surveiller l'urne" lancé à Ain  M'lila par le Premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Hadj  Djilani, tandis que le SG du Front de libération nationale, Djamel Ould Abbès, réaffirme, à Jijel, que le "programme de son parti est celui du  président de la République".

L'Expression s'est interrogée, quant à lui, sur la responsabilité de blocage dans laquelle se sont retrouvées des municipalités lors de la mandature finissante, relevant dans ce sens, que les budgets alloués à ses municipalités "ne sont pas presque consommés à cause des blocages".

De son côté, La Nouvelle République souligne "la préférence" des partis politiques pour l'action de proximité en allant à la rencontre des citoyens en vue de les convaincre sur l'importance du rendez-vous du 23 novembre.

Dans son compte-rendu de campagne, El Moudjahid fait état du saccage de la permanence électorale du RND à Tizi Ouzou, suite à laquelle la justice a été saisie par la HIISE dont la représentante dans la même wilaya souligne aussi des doléances formulées par le FFS suite aux agressions subies par ses militants.

El Massa a relevé intérêt qu'accordent les chefs de partis à la question du développement local et la nécessité de "libérer les initiatives économique" en élargissant les prérogatives des élus locaux.

El Khabar rapporte le recours introduit par le RND à Blida sur "une falsification" du nombre d'électeurs, ajoutant que le rythme de la campagne électorale demeure "faible"dix jours après son lancement.

Pour sa part, El Fajr estime que les préoccupations des citoyens sont loin de constituer une priorité chez les formations politiques en lice au moment où le quotidien Ennahar fait état de la forte présence en tant que tête de listes de nombreux industriels et autres opérateurs économiques.

Intérêt des médias pour le discours de campagne des partis en lice (presse nationale)
  Publié le : mercredi, 08 novembre 2017 11:34     Catégorie : Algérie     Lu : 216 foi (s)   Partagez