Amara Benyounès plaide pour le renforcement du rôle et des prérogatives de l'élu local

Publié le : mardi, 07 novembre 2017 09:06   Lu : 2 fois

BOUMERDES - Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, a plaidé lundi à Boumerdès pour le renforcement du rôle et des prérogatives de l'élu au niveau local par l'amendement des codes communal, de wilaya et électoral.

Lors d'un meeting populaire à la maison de jeunes "Senani Saïd" à Boumerdès au titre de la campagne électorale du scrutin local du 23 novembre prochain, M. Benyounès a précisé que sa formation politique plaidait pour le recouvrement par le président de l'Assemblée populaire communale (P/APC) de toutes ses prérogatives constitutionnelles afin qu'il puisse devenir le premier magistrat dans sa commune.

Le recouvrement de ces prérogatives est de nature à "créer un équilibre" entre le pouvoir de l'élu et le pouvoir de l'administration tels que définis par la Constitution et à permettre au P/APC de "prendre des initiatives" en matière de développement, notamment dans le domaine économique, tout en perpétuant "la solidarité de l'Etat avec les communes pauvres".

Pour que cet amendement soit appliqué, le MPA propose de renforcer les pouvoirs du P/APC de manière à lui permettre de contrôler l'urbanisme, de prendre des initiatives au niveau local et de mettre en place une police de proximité ou communale.

Le premier responsable du parti a appelé à revoir le code électoral en profondeur pour corriger les insuffisances et consacrer le choix souverain du peuple algérien.

Abordant le volet économique, le président du MPA, qui a salué la décision du gouvernement de recourir à la Banque centrale pour assurer la liquidité financière, a souligné l'importance d'accompagner cette mesure de "réformes économiques radicales" et de changer définitivement les méthodes de gestion actuelles", pour pouvoir accéder à l'économie de marché et réaliser le développement durable", a-t-il ajouté.

M. Benyounès a appelé, les jeunes notamment à "valoriser le travail" et à "retrousser les manches" pour assurer la relance de l'économie nationale.

Amara Benyounès a en outre précisé que le slogan de campagne de sa formation politique "Pour une démocratie apaisée" est justifié, car, a-t-il affirmé, "en l'absence de paix, de sécurité et de stabilité, il ne peut y avoir de démocratie ni de croissance ni une économie développée".

Il a, en outre, appelé les citoyens à se rendre massivement aux urnes le 23 novembre, en vue de préserver la patrie et les acquis.

 Amara Benyounès plaide pour le renforcement du rôle et des prérogatives de l'élu local
  Publié le : mardi, 07 novembre 2017 09:06     Catégorie : Algérie     Lu : 2 foi (s)   Partagez