Locales 2017: Les partis exhortent leurs candidats à prôner un discours

Publié le : mardi, 07 novembre 2017 08:48   Lu : 434 fois
Locales 2017: Les partis exhortent leurs candidats à prôner un discours

ALGER- Les leaders et chefs des partis politiques ont exhorté lundi leurs candidats à prôner un "discours réaliste" de manière à éviter "les fausses promesses" aux citoyens, appelant en même temps ces derniers à faire montre de "responsabilité" dans le choix de leurs futurs représentants aux APC et APW.

Dans ce sens, le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, qui a animé un meeting populaire à Alger, a appelé les candidats de son parti à développer un "discours réaliste loin des fausses promesses", au 9ème jour de la campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre prochain.


Lire aussi: Des partis pour l'orientation des efforts de développement vers les secteurs stratégiques


M. Ould Abbes a assuré que le FLN demeurera "fidèle aux principes de la Déclaration du 1er-Novembre 1954, rappelant que le programme du parti est celui du président de la République, Abdelaziz Bouteflika".

Le président du parti El Fajr El Jadid, Tahar Benbaibeche, a abondé dans le même sens à l'occasion d'un meeting populaire dans la wilaya de Ain Defla, d'où il a appelé les militants de son parti et les Algériens à participer en masse aux prochaines élections, les mettant en garde contre toutes formes de boycott ou d'abstention qui pourraient être exploités par des parties prônant l'immobilisme.

Dans le même sillage, le président du parti El Karama, Mohamed Benhamou, a mis l'accent à Berriane (wilaya de Ghardaïa), sur la cohésion sociale et la paix qui sont, a-t-il dit "des éléments fondamentaux pour la concrétisation d’un développement local durable".

M. Benhamou a précisé que ce développement ne peut se faire qu’avec des Assemblées locales fortes et cohérentes".


Lire aussi: Campagne électorale: les meetings "se multiplient" et les "promesses" aussi


Idem pour le président du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaïd qui a affirmé à partir de M’sila que son parti accordait une importance "particulière" à la Commune, laquelle représente le "noyau essentiel" de l’Etat et oeuvre en même temps à la transformer d'"une simple institution  administrative en un espace démocratique".

M. Belaid a ainsi plaidé pour l’élargissement, en matière de gestion, des prérogatives des APC afin de les mettre "à l’abri de l'hégémonie de l'Administration".

Le même discours a été développé par le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes à Boumerdes quand il a appelé à la consolidation des prérogatives des élus locaux à travers l'amendement du Code électoral.


Lire aussi: Locales 2017: agenda du 10ème jour de la campagne électorale


Pour M. Benyounes il est "impératif" pour les élus locaux de recouvrer leurs prérogatives afin qu'ils redeviennent les premiers magistrats au niveau de leurs communes ou wilayas respectives de manière à rétablir l'équilibre entre les attributions des élus et de l'Administration.

De son côté, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a axé son discours sur le volet social à l'occasion d'un meeting populaire animé à Chlef, plaidant en faveur du retour des aides et subventions aux Communes, ainsi que l'institution d'une taxe à 100% sur l’activité professionnelle.

Le secrétaire général du Mouvement Ennahda, Mohamed Douibi, qui représente l'Alliance Ennahda-Adala-Bina, a effectué une visite aux permanences de cette Alliance au niveau de trois communes de la wilaya de Guelma où il a appelé ses militants à aller voter en masse le jour du scrutin en faveur des candidats intègres.

Locales 2017: Les partis exhortent leurs candidats à prôner un discours
  Publié le : mardi, 07 novembre 2017 08:48     Catégorie : Algérie     Lu : 434 foi (s)   Partagez