Menu principal

Menu principal

La participation du FFS vise à poursuivre le combat pour une alternative démocratique (Djilani)

Publié le : samedi, 04 novembre 2017 16:38   Lu : 156 fois

BOUMERDES - Le Premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Mohamed Hadj Djilani, a assuré samedi à Boumerdes que la participation de son parti au rendez vous du 23 novembre prochain vise à poursuivre le combat pour une alternative démocratique.

"Notre participation à ces élections vise également à barrer la route aux opportunistes de l’action politique, tout en faisant face au monopole politique dans les prochaines assemblées locales élues", a indiqué M. 

Djilani lors d'un meeting animé à la maison de jeunes Said Sennani, pour le compte de la campagne pour les prochaines élections locales.

Le Premier secrétaire national du FFS, qui a souligné, à l’occasion, l’importance de commémorer les valeurs de la Révolution du 1 novembre et des hommes à leur origine, a soutenu que la proclamation du 1 er novembre est le premier "référent" de son parti et de toutes les forces politiques vives de la société, visant l’édification d’un état démocratique et social.

Dans un autre registre, Mohamed Hadj Djilani a remis en cause certaines propositions introduite au titre du projet de Loi de finances 2018, qualifiée d’inéquitable, car exprimant, selon lui, un recul progressif du soutien de l’Etat et de son rôle social, et, partant, un recul des valeurs et des acquis sociaux de Novembre 54.

"Ce (projet) de loi de finances est antisociale et accable encore plus le citoyen", a-t-il soutenu, car intervenant dans un contexte marqué par une "inertie sociopolitique et économique, avec l’accentuation de la crise, de la pauvreté et du chômage", a-t-il observé.

Pour M. Djilani, la crise actuelle est la crise d’un système politique, dont la solution ne peut être que politique, et représentée, selon lui, par un "consensus national soutenu par toutes les forces, car il ne peut y avoir de développement durable sans l’adhésion large des élites politiques et sociales, la transparence dans la prise de décision et la lutte contre la corruption, à tous les niveaux", a-t-i souligné.

Aussi, a-t-il affirmé que les candidats des listes FFS sont engagés au titre d’un pacte politique et éthique, à travailler dans l’intérêt du citoyen, tout en £uvrant à la consécration de ses aspirations au double plan local et national.

 

"L’Algérie a les moyens et les capacités de réussir, en consacrant le changement par l’acte électoral démocratique", a soutenu le Premier secrétaire national du FFS, soulignant un "besoin pressant" du pays pour un "nouveau consensus national susceptible de consacrer l’Etat de Droit".  

La participation du FFS vise à poursuivre le combat pour une alternative démocratique (Djilani)
  Publié le : samedi, 04 novembre 2017 16:38     Catégorie : Algérie     Lu : 156 foi (s)   Partagez