Menu principal

Menu principal

Le parti Fadjr El Djadid plaide pour l'élargissement des prérogatives des assemblées élues

Publié le : vendredi, 03 novembre 2017 15:20   Lu : 140 fois

ALGER- Le parti Fadjr El Djadid (PFJ) plaide dans son programme électoral, en perspective des élections locales du 23 novembre prochain, pour l'élargissement des prérogatives des assemblées élues afin de "leur permettre de réaliser le développement local durable".

A ce propos, le PFJ appelle à augmenter la performance des assemblées élues à travers "l'élargissement de leurs prérogatives afin de leur permettre de concrétiser leur programmes électorales visant à réaliser le développement local durable".

Dans le même contexte, la formation politique met en avant l'importance de développer les structures des assemblées élues, tout en accordant un intérêt particulier à la formation continue des fonctionnaires et l'adoption des méthodes de gestion moderne pour améliorer leurs performance et offrir, ce faisant, un service public à la hauteur des aspirations des citoyens.

Le PFJ a consacré, par ailleurs, une grande partie de son programme à la jeunesse, appelant à accorder davantage d'importance à cette frange en oeuvrant à lui garantir des postes d'emploi, en luttant contre les fléaux sociaux, à l'image de la drogue, et en axant les efforts sur la promotion du sport à travers la réalisation de structures  de proximité et la mise en place, au niveau local, de programmes dans les différentes disciplines sportives.

 

- Soutenir les PME et encourager les jeunes à s'intéresser à  l'agriculture-

 

En outre, le parti souligne dans programme l'importance du soutien au petites et moyennes entreprises afin d'en faire l'épine dorsal de l'économie nationale et de la reconsidération des crédits accordés dans le cadre de l'emploi de jeunes.

Le PFJ, qui appelle à encourager les banques qui recourent aux formules de financement islamique (El Mourabaha), plaide également pour la réforme du système administratif à travers la lutte contre toutes formes de bureaucratie.

Pour ce qui est du secteur agricole, le parti que préside Tahar Benbaibeche met l'accent sur la nécessité de protéger les terres agricoles de l'extension urbaine, de parachever le processus de mise en valeur des terres et de réunir les moyens modernes. Le PFJ appelle à l'adoption de nouvelles méthodes scientifiques en matière de gestion du domaine agricole et à rechercher des solutions aux problèmes de la régularisation du foncier agricole.

La formation politique, qui souligne l'impératif d'encourager les jeunes à s'intéresser au secteur agricole et les aider à créer des exploitations agricoles et à organiser des sessions de formation pour améliorer la rentabilité de ces exploitations, met l'accent également sur la nécessité de booster le secteur agricole pour subvenir aux besoins alimentaires des citoyens, étant un facteur central dans la préservation de la souveraineté nationale.

Concernant le volet de l'education, le PFJ estime nécessaire la révision de ce système de par son rôle important dans la formation des générations, proposant dans ce sens la création d'un Conseil national de l'éducation regroupant tous les intervenants dans le processus éducatif à l'effet de hisser la performance de ce système.

 

 

 

Dernière modification le : vendredi, 03 novembre 2017 15:23
Le parti Fadjr El Djadid plaide pour l'élargissement des prérogatives des assemblées élues
  Publié le : vendredi, 03 novembre 2017 15:20     Catégorie : Algérie     Lu : 140 foi (s)   Partagez