Benghabrit s’enquiert de l’expérience estonienne en matière d’éducation

Publié le : jeudi, 02 novembre 2017 14:13   Lu : 53 fois
Benghabrit s’enquiert de l’expérience estonienne en matière d’éducation

PARIS- La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, s’est entretenu jeudi à Paris, avec son homologue estonienne, Mailis Reps, notamment sur l’expérience de ce pays en matière d’excellence  de son système éducatif.

L’entretien s’est déroulé en marge des travaux de la 39e session de la Conférence générale de l’Unesco, en présence des membres des deux délégations.

"Ma rencontre avec la ministre de l’Education de l’Estonie avait un objectif pour comprendre quels sont les moyens et les dispositifs pris par l’Etat estonien afin de positionner aujourd’hui l’école estonienne parmi les têtes de liste de la compétition PISA", a-t-elle expliqué dans une déclaration à l’APS à l’issue de l’entretien.

Les élèves de Singapour, du Japon et de l’Estonie sont les plus performants en sciences, en compréhension de l'écrit et en mathématiques, selon l’enquête de l’Organisation de la coopération et du développement économiques (OCDE) pour le suivi des acquis des élèves (PISA).


Lire aussi: La Constitution algérienne "en droite ligne" avec le mandat de l’Unesco


Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) mesure les performances des systèmes éducatifs des pays membres et non membres de l’OCDE.

Au cours de l’entretien, la ministre estonienne a expliqué à Mme Benghabrit les modalités d’investissement dans l’action sociale vis-à-vis des élèves tout en préservant la démarche traditionnelle de l’enseignement et y injectant des éléments d’innovation.

"Cette expérience a permis non seulement aux élèves d’accéder à de très bons résultats mais de considérer que la problématique de la remédiation des difficultés relevait de la responsabilité de l’école et non pas de permettre aux parents d’aller chercher des solutions ailleurs", a indiqué la ministre algérienne, soulignant que ce résultat est obtenu du fait que c’est l’école qui solutionne les difficultés, notamment en matière de remédiation.

Tous ces éléments, a-t-elle relevé, ont fait que, sur une dizaine d’années, l’Estonie se situe aujourd’hui dans une excellente position, en investissant dans l’action sociale mais également dans toutes les activités artistiques.

Avec cette expérience "cela nous permet de voir ce que nous faisons aujourd’hui en Algérie. Je ne dis pas que nous sommes sur la trace, mais l’expérience nous permet aussi d’assoir les éléments sur lesquels nous travaillons au niveau de l’amélioration de la réforme de l’école", a-t-elle ajouté, soulignant qu’elle compte approfondir les relations avec l’Estonie.

"Notre objectif est d’approfondir nos relations avec l’Estonie sur les questions de l’éducation. Je pense que nous avons tous intérêt à entendre et à écouter des expériences et de savoir d’où un pays est parti, où il est arrivé et quels sont les leviers sur lesquels il s’appuie pour que les élèves soient véritablement compétents", a précisé la ministre de l’Education nationale.

Mme Benghabrit, qui préside une délégation algérienne, participe aux travaux de la 39e session de la Conférence générale de l’Unesco qui prendront fin le 14 novembre.

Last modified on jeudi, 02 novembre 2017 14:33
Benghabrit s’enquiert de l’expérience estonienne en matière d’éducation
  Publié le : jeudi, 02 novembre 2017 14:13     Catégorie : Algérie     Lu : 53 foi (s)   Partagez