Menu principal

Menu principal

L'équilibre entre les prérogatives de l'élu et de  l'Administrateur au coeur du programme du MSP

Publié le : mercredi, 01 novembre 2017 19:01   Lu : 111 fois

ALGER- Le programme électoral du Mouvement de la société pour la paix (MSP), pour les élections locales du novembre prochain, vise à consacrer l'équilibre entre l'élu et l'Administrateur en matière de prérogatives, et ce, pour garantir un service public qui soit à la hauteur des aspirations du citoyen.

A ce titre, le mouvement appelle, à travers son programme électoral, à oeuvrer pour déterminer et élargir les prérogatives de l'élu afin de lui permettre de concrétiser son programme électoral d'une part, et de définir les prérogatives de l'administrateur d'autre part, dans le but de créer un équilibre entre les deux.

Pour ce faire, le MSP plaide pour le développement des outils de l'administration des Assemblées afin qu'elles soient "à l'abri du chantage et des pressions", pour protéger l'administration des fluctuations politiques et prémunir les agents administratifs, à travers des textes et  des règlements transparents, outre la nécessité d'utiliser les nouvelles technologies et de développer ces structures pour être au diapason des évolutions nationales et internationales.

A travers son programme électoral, intitulé "Un élu responsable : un développement juste ", cette formation politique souligne également la nécessité d'intégrer les jeunes dans la gestion de ces Assemblées, mettant l'accent sur l'importance d'organiser des sessions de formation au profit des personnels, notamment en charge de l'administration des services d'Etat civil.

Concernant la mise à contribution du citoyen dans la gestion des affaires publiques, le MSP propose l'installation de cellules d'écoute et le soutien de l'action des comités de quartier, en vue de traiter les différentes questions qui intéressent les citoyens au niveau local, afin que le citoyen puisse s'enquérir directement des projets proposés par les Assemblées, ainsi que sur les  décisions à venir.

Au volet économique, le Mouvement considère que les assemblées élues sont, en cette conjoncture, appelées à trouver des sources de financement propres pour la concrétisation du développement, et ce, à travers la régulation de activité économique, l'encouragement des foires commerciales locales, notamment celles liées à l'artisanat, le soutien au modes de recouvrement fiscal, la mise en place de programmes visant à améliorer la performance fiscale et l'encouragement de l'investissement local.

Dans le même contexte, le MPS estime nécessaire que les assemblées élues explorent des domaines de coopération et de complémentarité entre les communes limitrophes, tirent profit des expériences mondiales à travers les programmes de jumelage entre les communes, notamment dans les domaines d'entretien des routes, d'hygiène et d'assainissement, outre la relance du Plan directeur d`urbanisme, le suivi de réalisation des études et des Plans d`occupation des sols (POS)", la relance du recensement des biens de la commune et la mise à jour du programme communal d'hygiène.

Le MSP compte consacrer les principes de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des Assemblées populaires communales (APC) et des Assemblées populaires de wilaya (APW) et mettre en place des canaux qui permettent de demander des comptes aux élus en vue d'assurer le bon fonctionnement de ces assemblées et d'en finir avec le népotisme et la corruption.

La formation politique propose en outre d'attacher une plus grande importance aux établissements éducatifs et aux mosquées afin qu'ils puissent contribuer à la diffusion des valeurs de patriotisme et de solidarité nationale.

Le MSP propose, par ailleurs, de mettre en place des mécanismes à même de relancer le rôle des APW à travers l'amélioration des méthodes de travail avec le système exécutif de wilaya, mettant en avant l'importance de la relance du rôle des commissions d'enquête pour suivre la gestion de la wilaya.

En matière culturelle et associative, la formation politique plaide pour l'adoption d'un programme de protection et de mise en valeur du patrimoine culturel dans le domaine du tourisme, l'inscription de sites et monuments au patrimoine national et l'encouragement de l'action associative par l'élaboration de programmes annuels et leur suivi sur le terrain.

 

 

 

 

Dernière modification le : mercredi, 01 novembre 2017 19:14
L'équilibre entre les prérogatives de l'élu et de  l'Administrateur au coeur du programme du MSP
  Publié le : mercredi, 01 novembre 2017 19:01     Catégorie : Algérie     Lu : 111 foi (s)   Partagez