4ème jour de la campagne électorale: les leaders des partis davantage présents sur le terrain 

Publié le : mercredi, 01 novembre 2017 19:06   Lu : 96 fois
4ème jour de la campagne électorale: les leaders des partis davantage présents sur le terrain 

ALGER - Les leaders des partis politiques en lice pour les élections des Assemblées populaires communales et de wilaya (APC/APW) continuaient mercredi, 4ème jour de campagne, avec plus d'intensité, au vu de leurs agendas, à animer des meetings et mener des activités de proximité pour convaincre les citoyens de la pertinence de leurs programmes et propositions en vue d'améliorer la gestion des affaires locales.

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a valorisé, lors d'un meeting à Skikda, le rôle positif que peut jouer la femme dans la gestion des affaires de la commune, car douée, a-t-il affirmé, d'une capacité d'écoute des préoccupations des citoyens supérieure à celle de l'homme.

M. Touati a soutenu que son parti estimait que la proportion d'un tiers de représentation des femmes au sein des assemblées élues était insuffisante, réclamant une plus grande représentativité.

Il a ajouté que la candidate, tête de liste de sa formation dans la commune de Skikda, "changera beaucoup de choses" dans la gestion de cette commune si elle était élue, appelant à voter pour les candidats du FNA qui seront, a-t-il promis, "à l'écoute des catégories vulnérables de la société".


Lire aussi: Campagne électorale: la décentralisation et la démocratie participative, parmi les thèmes récurrents


En déplacement à Bouira, le président de Tajamoue Amel El-Jaizair (TAJ), Amar Ghoul, a affirmé que son parti militait pour "un changement positif, constructif et productif pour préserver les acquis de la paix et de la stabilité dont jouit l'Algérie après des années d'instabilité et d'insécurité causées par le terrorisme".

M. Ghoul a saisi cette occasion pour rendre un vibrant hommage au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a mis en oeuvre le processus de réconciliation nationale pour restaurer la paix et la sécurité, ainsi qu'à tous les services de sécurité, à leur tête l'Armée nationale populaire (ANP).

L'orateur a appelé les citoyens à donner aux jeunes, qui constitue la grande majorité de la population, l'opportunité, en les investissant de leur confiance, de contribuer à l'édification d'un pays moderne et prospère, relevant que les jeunes figurent "en bonne place" sur les listes de TAJ.


Lire aussi: Locales 2017: le développement, l'investissement et la stabilité du pays au cœur du discours des partis


D'autres chefs de partis politiques poursuivaient mercredi, eux aussi, leur campagne électorale à travers les différentes régions du pays. Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale, Djamel Ould Abbès, devait animer un meeting à Bouira, le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, à Ghelizane, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, à Koléa, dans la wilaya de Tipasa, et le président du Front Al-Moustakbal, Abdelaziz Belaid à Chlef et à Ghelizane.

Le président de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, était attendu à Kherrata, dans la wilaya de Béjaia, et à Sétif, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abdelmadjid Menacera, à Tébessa, et le secrétaire général du parti Talaei El-Houriyet, Ali Benflis, à Mila.

Le 1er secrétaire national du Front des Forces socialistes (FFS), Mohamed Hadj Djilani, et le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabbès, ont opté pour des activités de proximité à Alger.

Mardi soir, le président de l'ANR, Belkacem Sahli, a plaidé au cours d'un meeting animé à Tamanrasset, pour des programmes de développement répondant aux "spécificités de chaque région".

M. Sahli a préconisé des programmes de développement en fonction des spécificités de chaque région, une orientation, a-t-il dit, que défend l’ANR pour trouver des solutions efficaces aux préoccupations des populations de ces régions et satisfaire leurs attentes. Le président du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaid, est revenu à Boumerdès sur un thème qu'il avait souvent abordé lors de la campagne des législatives du 4 mai dernier, à savoir la jeunesse, appelant à lui donner l'occasion, à la faveur des élections du 23 novembre, d'exercer la  responsabilité et servir son pays.

M. Belaid a indiqué que sa formation politique oeuvrait pour qu'on fasse confiance dans cette  "importante catégorie" de la société, relevant que beaucoup de jeunes ont été portés sur les listes de son parti. Il a abordé, en outre, la "nécessaire" réforme de la loi sur les collectivités locales (communes et wilayas), plaidant pour que "la tutelle imposée par la loi en vigueur aux élus" soit supprimée en leur accordant "les pleines prérogatives qui leur permettent d'accomplir leur mission pour le développement".

Last modified on mercredi, 01 novembre 2017 19:16
4ème jour de la campagne électorale: les leaders des partis davantage présents sur le terrain 
  Publié le : mercredi, 01 novembre 2017 19:06     Catégorie : Algérie     Lu : 96 foi (s)   Partagez