Locales 2017: l'adhésion des jeunes à la vie économique mise en exergue

Publié le : mercredi, 01 novembre 2017 08:57   Lu : 393 fois
Locales 2017: l'adhésion des jeunes à la vie économique mise en exergue

ALGER - Les leaders des partis politiques ont insisté mardi, au 3ème jour de la campagne en vue des élections locales du 23 novembre prochain, sur l'importance de l'adhésion des jeunes à la vie économique du pays et sur la nécessite de booster le développement local à travers notamment l'élargissement des prérogatives des assemblées locales.

Le président du parti Tajamoue Amel Al Djazair (TAJ), Amar Ghoul a plaidé, à partir de Tipasa lors d'un meeting électoral, pour une adhésion effective de la jeunesse à la vie économique du pays en lui offrant davantage d'opportunités, tout en encourageant les compétences vives de la Nation.

"L'Algérie dispose de compétences juvéniles avec de hautes qualifications que certains pays lui envient", a-t-il ajouté, soulignant l’impératif de valoriser leurs réalisations "afin de les rendre partie prenante dans la vie politique et socioéconomique du pays".

Dans ce contexte, le président de TAJ a mis en exergue l’importance qu'accorde son parti à la jeunesse, précisant au passage que les listes de candidatures de sa formation comptent de nombreux jeunes diplômés universitaires.


Lire aussi: Campagne électorale: la décentralisation et la démocratie participative, parmi les thèmes récurrents


Pour sa part, le président du parti El-Fajr El-jadid,Tahar Benbaibèche, a plaidé depuis Bouira en faveur de l'élargissement des prérogatives des Assemblées populaires communales (APC) "afin de booster le développement local et mettre un terme à la mauvaise gestion et à toutes les entraves bureaucratiques".

S’exprimant lors d’un meeting, M. Benbaibèche a estimé que "le système de gestion actuel caractérisée par la centralisation est à l’origine de tous les problèmes que vivent les Algériens", tout en préconisant la décentralisation des décisions avec davantage de prérogatives aux présidents des APC "pour qu'ils puissent concrétiser les programmes de l'Etat sur le terrain et éviter toute forme de bureaucratie et de fraude".

Enfin, il a appelé à une participation "massive" et "responsable" au scrutin du 23 novembre prochain "afin de relever tous les défis et éloigner le spectre de la fraude".

De son côté, le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, qui a animé un meeting dans la commune de Sidi Moussa (Alger), a estimé qu'une Algérie forte impliquait l'édification d'institutions "proches du citoyen" comme l'Assemblée populaire communale (APC) et l'Assemblée populaire communale de wilaya (APW).

"Les élections du 23 novembre détermineront le sort de l'Algérie, c'est pourquoi le parti du FLN est le mieux indiqué pour le peuple, de par sa plus grande expérience par rapport aux autres partis", a-t-il soutenu, affirmant que l'Etat algérien "n'abandonnera jamais ses citoyens" et que "la politique sociale et le soutien accordé aux catégories vulnérables seront maintenus, en dépit de la crise économique".

Le président du mouvement El-Islah, Filali Ghouini a plaidé, quant à lui à partir de la wilaya de Tipasa, contre le blocage des APC à travers notamment l'élargissement des prérogatives des élus.


Lire aussi: Locales 2017: le développement, l'investissement et la stabilité du pays au cœur du discours des partis


Par ailleurs, M .Ghouini a appelé les candidats de son parti à être au-dessus des conflits personnels et à privilégier l’intérêt général pour éviter le blocage des assemblées élues.

Toujours dans le cadre des élections locales du 23 novembre prochain, la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a publié un guide pour renforcer ses activités de surveillance lors du suivi sur le terrain des différentes étapes de la campagne électorale en vue d'en garantir la réussite.

Le guide est mis à la disposition des coordinateurs des permanences de wilaya de la HIISE et de ses membres parmi les magistrats et représentants de la société civile en vue de renforcer leurs activités lors du suivi sur le terrain et d'intervenir, en cas de saisines, pour garantir le respect des cadres légal et réglementaire et des mesures de surveillance des élections.

Le texte renferme plusieurs volets, notamment le cadre légal et réglementaire de l'Instance, en se référant à la Constitution et aux fondements juridiques et réglementaires définissant ses fonctions, sa composante et les modalités de gestion de ses permanences, et ce outre la relation de ses membres avec les parties prenantes au processus électoral, en vue de veiller à assurer la transparence et à la régularité de cette échéance.

Locales 2017: l'adhésion des jeunes à la vie économique mise en exergue
  Publié le : mercredi, 01 novembre 2017 08:57     Catégorie : Algérie     Lu : 393 foi (s)   Partagez