"La révision du code communal doit garantir la réhabilitation du rôle de l’élu et la décentralisation de la prise de décision" (Benyounes)

Publié le : mardi, 31 octobre 2017 13:53   Lu : 60 fois

MEDEA - Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, a estimé, mardi à Médéa, que la révision du code communal et de wilaya devait garantir deux conditions majeures, à savoir la  réhabilitation du rôle de l’élu et la décentralisation de la prise de décision.

S’exprimant à l’occasion d’un meeting populaire, organisé dans le cadre de la campagne pour les élections communales et de wilaya du 23 novembre, Amara Benyounes a souligné l’impératif de renforcer les prérogatives des élus locaux et d’étendre leur champ d’intervention, au plan local, pour qu’ils puissent accomplir pleinement leurs missions.

Il a jugé "inconcevable", dans ce contexte, que l’administration locale, représentée par le wali ou le chef de daïra, continue de s’accaparer des prérogatives censées être du ressort de l’élu, alors que le contraire doit  primer, appelant à "libérer l’élu de l’emprise de l’administration" et à "lui restituer ces prérogatives".

Le premier responsable du MPA s’est étonné, en outre, de l’"exclusion" de certains élus, notamment ceux issus des régions du Grand Sud algérien, de la prise de décision dans des domaines en rapport direct avec les besoins  et les attentes de la population, plaidant, à cet égard, pour une décentralisation dans la prise de décision en matière de programmation ou d’inscription des projets quand il s’agit de régions reculées du pays.

"La gestion de ces régions doit relever uniquement des élus locaux, car, ils sont les mieux placés pour juger de l’opportunité de tel ou tel projet et sont les mieux informés des attentes et des aspirations des populations  locales", a-t-il expliqué en substance.

Abordant la situation économique et financière du pays, Amara Benyounes a loué le discours "franc" et "sincère" du gouvernement par rapport aux difficultés rencontrées et les mesures que ce dernier a prôné "en vue de sortir de cette phase délicate", tout en se disant favorable pour débattre, chaque année, de la situation économique et financière du pays et à dire la vérité au peuple.

"Il faut désormais informer régulièrement la population de l’état de notre économie et de nos capacités financières, elle est en droit de connaître la situation économique réelle du pays et quelles sont nos capacités  financières", a-t-il lancé à l’adresse de l’assistance.

Benyounes a estimé, par ailleurs, qu’il était temps de "rompre avec la gestion socialiste et administrative de notre économie", appelant à "un changement profond et radical dans notre vision et conception de la gestion de l’économie et un fort appui au capital privé".

S’agissant des élections du 23 novembre, le président du MPA s’est dit "confiant" quant aux chances de réussite de sa formation dans ces joutes,

tout en prédisant une troisième place dans l’échiquier politique après l'annonce des résultats de ce scrutin.

"La révision du code communal doit garantir la réhabilitation du rôle de l’élu et la décentralisation de la prise de décision" (Benyounes)
  Publié le : mardi, 31 octobre 2017 13:53     Catégorie : Algérie     Lu : 60 foi (s)   Partagez