Le FNA ne croit pas au boycott, mais à la confrontation par les urnes (Moussa Touati)

Publié le : lundi, 30 octobre 2017 18:26   Lu : 201 fois

SETIF - Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a affirmé lundi après-midi à Sétif que son parti ne croit en le boycott des élections mais en la confrontation par les urnes.

Lors d’un meeting populaire tenu à la salle omnisports de Djemila dans le cadre de la campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre, M. Touati a estimé que le boycott des élections et l’abstention "sans raison convaincante ne résoudrait pas la crise".

Le président du FNA a considéré que le scrutin du 23 novembre prochain représente un rendez-vous "déterminant" et marque une "transition vitale" dans la vie du pays car, a-t-il estimé, la commune est la première cellule dans l’édifice de l’Etat et le premier pouvoir est celui du président de l’Assemblée populaire communale.

Après avoir critiqué la situation du secteur de la santé notamment, M. Touati a appelé les électeurs à accorder leurs voix aux candidats de sa formation politique qui, a-t-il soutenu, est "jalousement attachée à la patrie".

Au terme de son allocution, Touati a invité les électeurs à se rendre massivement aux urnes le 23 novembre prochain pour choisir ceux qui jouissent de l’intégrité, la rectitude et de l’esprit Patriotique.

Le FNA ne croit pas au boycott, mais à la confrontation par les urnes (Moussa Touati)
  Publié le : lundi, 30 octobre 2017 18:26     Catégorie : Algérie     Lu : 201 foi (s)   Partagez