Campagne électorale à Alger: début timide, disparate et parfois illégal de l'affichage des listes de candidatures

Publié le : dimanche, 29 octobre 2017 18:13   Lu : 76 fois

ALGER- L'affichage sur les panneaux électoraux des listes de candidatures, par les partis et autres alliances politiques engagés dans la course pour le renouvellement des Assemblées communales (APC) et de wilaya (APW), a commencé dimanche à Alger, de façon timide, disparate et parfois au mépris de la réglementation en la matière, a-t-on constaté.

Ainsi, les divers quartiers d'Alger ont renoué avec l'ambiance de la campagne électorale, entamée aujourd'hui, à travers la mise en place de panneaux électoraux destinés à faire connaitre aux électeurs les potentiels des nouveaux membres des 57 APC relevant de la capitale, ainsi que de l'APW.

En revanche, l'engouement des citoyens n'est pas encore au rendez-vous ces derniers ne semblant pas accorder de l'intérêt à cette nouvelle donne dans leur quotidien, comme il a été observé.  Cela étant, l'opération d'affichage révèle, aux premières heures de son lancement, la présence de certaines formations politiques plutôt que d'autres, à l'instar du Mouvement pour la Société et la Paix (MSP), ), du Front national algérien (FNA), du Front des Forces socialistes ( FFS), du

Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), du Front de Libération nationale (FLN) et du Rassemblement national démocratique (RND) dont les militants ont commencé à placarder les listes des candidats, sous leurs sigles respectifs.

Dans le quartier d'El-Madania et faisant face au siège du ministère de la Santé, le MSP est le seul à présenter ses candidats et à occuper un panneau d'affichage sur les 23 destinés aux partis et autres alliances politiques ou aux Indépendants. Même constat sur le mur longeant le CHU Mustapha Bacha et menant vers le Palais du Peuple (rue ex-Bobillot).

Dans d'autres avenues de ce quartier, le Mouvement est encore présent sur d'autres supports, parfois doublement, sous le numéro 44 et arborant le slogan "Elu responsable, développement équitable". Il en est de même dans d'autres quartiers de la capitale, comme les très importants, Didouche Mourad, 1er mai, Sidi M'Hamed ou encore Mohamed Belouizdad.

A la placette du 11 décembre 1960 relevant de cette dernière circonscription administrative, le MSP a affiché, à deux reprises, ses militants briguant les sièges de l'APC de Sidi M'Hmed,  aux côté du RCD, identifiable sous le chiffre 31 et le slogan "Une gestion efficace". Sous le numéro 45 et  affichant le slogan "Pour la justice et l'équité" le FNA est également présent dans cette circonscription, au même titre que le RND qui entend convaincre ses potentiels électeurs par le slogan "Des Assemblées locales au service du développement local".

Le FFS a, quant à lui, entamé l'affichage de ses listes dans la commune de Bir-Mourad-Rais, sous le numéro 4 et le slogan " Solidarités locales, consensus national", a-t-on, en outre, observé.

Comme à chaque campagne électorale, le même phénomène est parfois observé et déploré: un affichage "sauvage" des listes des candidatures qui se fait au mépris total de la réglementation codifiant cette procédure. Tous les supports sont les "bienvenus" pour les militants récalcitrants au respect de la loi en vigueur. Les listes électorales se retrouvent alors collées sur les arbres, les murs, les façades d'immeubles, les portails, etc. Dans le quartier de Draria, les panneaux sont littéralement endommagés.

Il y a lieu de relever enfin, que les différentes listes placardées sont énoncées dans les trois langues que sont l'arabe, le français et tamazight. Il en est de même pour les différentes affiches annonçant la tenue du prochain scrutin et disposées sur les murs et autres façades, depuis quelques jours déjà.

"Ensemble, construisons l'avenir", "Notre avenir réside dans notre choix", "Révision annuelle des listes électorales", sont autant de slogans et de rappels inhérents au prochain rendez-vous électoral devant donner naissance à 1.5141 nouvelles APC et 48 nouvelles APW.

Last modified on dimanche, 29 octobre 2017 15:49
Campagne électorale à Alger: début timide, disparate et parfois illégal de l'affichage des listes de candidatures
  Publié le : dimanche, 29 octobre 2017 18:13     Catégorie : Algérie     Lu : 76 foi (s)   Partagez